share on:
Rate this post

Si vous avez déjà entendu des grincements désagréables lorsque vous montez ou descendez un escalier, vous savez à quel point cela peut être irritant. C’est pourquoi nous avons élaboré cet article. Nous vous présenterons ici 11 solutions pour réparer un escalier qui grince et le rendre ainsi plus silencieux. Nous verrons quelles sont les causes les plus fréquentes des grincements et nous expliquerons en quoi ces solutions peuvent vous aider. Alors, si vous avez un escalier qui grince, continuez à lire et découvrez comment vous pouvez y remédier.

Localiser la source des grincements

C’est problématique de résoudre ce problème si vous ne savez pas d’où proviennent les grincements. Il faut tenir compte que le bois est une matière vivante qui réagit à des changements de températures et à l’humidité et qui se dilate et se contracte en permanence. La structure en bois de l’escalier subit des altérations à cause de ces mouvements.

Les frottements des contremarches et des marches sont aussi une source de bruit. Si l’escalier est soumis à des passages répétés et intenses, les accumulations de charges à force finissent par produire des grincements.

Il est donc nécessaire de vérifier les points d’appui pour repérer les sons désagréables. Il faut monter et descendre l’escalier et tester la marche en question en placant un poids sur chaque partie. Une autre personne peut vous aider pendant que vous vous placez sous l’escalier ou à côté. Après avoir déterminé les zones à problème, vous pouvez marquer les marches qui grincent ou qui craquent.

Comment éradiquer les grincements de votre escalier

Il existe des techniques pour supprimer les sons gênants typiques des maisons hantées qui émanent de votre escalier.

Lire aussi  Matelas à langer : un indispensable pour bébé ?

Les interventions par le dessus de l’escalier

Une fois que vous avez identifié la source des grincements, vous pouvez entamer les travaux de réparation. Si vous ne pouvez pas agir par le dessous de l’escalier, car il est inaccessible ou encombré, vous devez alors travailler par le dessus.

Lubrifiez les marches

Si les marches ne sont pas recouvertes par un tapis ou de la moquette, n’hésitez pas à appliquer du lubrifiant dans les zones qui grinchent.

Utilisez des clous

Si certains escaliers sont légèrement desserrés, il faut les fixer à l’aide de quelques clous. Vous devrez alors percer des trous avec une perceuse plus petite que la taille des clous. Une fois les clous enfoncés, vous pouvez camoufler les traces en ponçant.

Si votre escalier est recouvert de moquette, vous pouvez vous procurer un kit pour l’ouvrir avec votre perceuse sans l’abîmer.

Les interventions par le dessous de l’escalier

Si vous avez accès au dessous de l’escalier, c’est la meilleure méthode pour remédier aux grincements. De plus, vous pourrez facilement masquer les réparations car le dessous n’est pas visible.

Insérez des cales

Vous pouvez insérer des cales dans les parties qui grincent. Assurez-vous qu’elles restent bien en place en les enfonçant avec un marteau. Vous pouvez même les coller avec une colle à bois.

Installez des supports

Fixez un morceau de bois ou un tasseau sous les marches pour solidifier la fixation. Vous pouvez les clouer ou les visser. Si la marche bouge toujours, elle est trop usée et il faudra la remplacer.

Autres moyens pour étouffer le bruit

Installez un joint caoutchouc lorsque vous posez vos marches et vos contremarches. Il se chargera alors de créer un lien naturel et d’éviter le jeu qui se forme entre la marche et la contremarche.

Dans le cadre d’un escalier ancien, la première chose à faire est de vaporiser une couche d’huile de lin sur chaque marche et contremarche. Elle nourrira le bois et réduira le bruit provoqué par les crissements. Seul bémol : cette mesure n’est pas durable et vous devrez la répéter régulièrement.

Lire aussi  Comment lutter efficacement contre l'humidité des fenêtres?

Huile De Lin© istock

Répandez du talc dans l’espace vide entre les marches et les contremarches. Le talc pénètrera dans les fissures et ce sera le but recherché. Vous enlevez les surplus de talc avec un balai et vous appliquez ensuite de l’huile de lin.

Il est aussi réalisable de boucher les éventuels trous avec une pâte à bois de la même tonalité que l’escalier.

Vous devez ensuite terminer le tout pour que la surface soit parfaite et que les interventions soient invisibles.

Comment éviter les bruits de grincement sur un escalier en bois ?

Les grincements ne sont pas une fatalité, en choisissant avec soin l’essence du bois pour votre escalier, vous pourrez éviter ce désagrément. Si vous envisagez de faire installer un escalier neuf chez vous, prenez en compte cet aspect afin de profiter de plusieurs années de calme. Certaines essences sont plus résistantes aux changements de températures et aux humidités, ce qui leur permet d’être moins fragiles et donc de ne pas grincer.

Pour cela, il est recommandé de se tourner vers des bois denses, massifs et lourds ; le bois lamellé-collé abouté (LCA) est une excellente alternative en la matière. Grâce à son assemblage de petits morceaux de bois, il est très résistant aux gonflements. Le chêne est aussi une option envisageable, car c’est un bois très robuste et durable, mais cela implique un budget plus conséquent.

Par ailleurs, pour éviter les bruits de grincement sur votre escalier en bois, il est important de l’entretenir régulièrement. Évitez notamment l’eau sur le bois et séchez-la immédiatement si cela arrive par inadvertance.

Vous pouvez également envisager une rénovation plus conséquente si les grincements vous ennuient vraiment.

Quelle est la cause principale d’un escalier qui grince ?

Réponse:

La cause principale d’un escalier qui grince est généralement liée à des pièces qui s’usent et se détériorent, comme les boulons, les goujons, les vis et les écrous.

Quelle est la meilleure solution pour un escalier qui grince ?

Réponse:

La meilleure solution pour un escalier qui grince est de vérifier et de réparer ou de remplacer toutes les pièces usées et endommagées. Les boulons, goujons, vis et écrous peuvent être remplacés ou serrés.

Quelle est la différence entre un escalier qui grince et un escalier qui craque ?

Réponse:

La principale différence entre un escalier qui grince et un escalier qui craque est le son qu’ils produisent. Un escalier qui grince produit un son aigu et métallique, tandis qu’un escalier qui craque produit un son plus profond et plus grave.