share on:
Rate this post

Les mouches et moucherons peuvent être un véritable fléau pour les amoureux du compost. Elles peuvent voler autour du tas de compost et infester vos aliments. Heureusement, il existe des moyens simples et efficaces pour les éloigner. Dans cet article, nous vous donnons 7 astuces efficaces pour éloigner les mouches et moucherons du compost. Apprenez à les utiliser et profitez de votre compost sans les perturbations des insectes.

1. Contrôler le niveau d’humidité

L’humidité dans votre compost se révèle attractif pour les mouches et moucherons car elle favorise la croissance des bactéries et la formation de composés que ces insectes adorent. Assurez-vous donc de conserver un niveau d’humidité adéquat dans votre compost. Cependant, veuillez à ne pas l’abaisser à un niveau trop bas, car cela peut provoquer l’arrivée des fourmis et ralentir considérablement le processus de décomposition des déchets organiques.

Si votre compost est trop humide, patientez quelques jours avant d’y déposer de nouveaux déchets et recouvrez sa surface de papier ou de carton. S’il est trop sec, placez un carton mouillé à sa surface et ajoutez des déchets organiques humides tels que les pelures de légumes ou l’herbe coupée.

2. Garder le compost à l’abri des rayons du soleil

Au printemps, à l’automne et en hiver, vous pouvez laisser votre composteur à la lumière du soleil. Cependant, lors des périodes chaudes, il est nécessaire de le placer à l’ombre et de le protéger des rayons du soleil. Ces derniers sont susceptibles de provoquer des mauvaises odeurs très intenses et persistantes, ainsi que l’apparition de mouches et de moucherons.

Lire aussi  Comment composer une haie vive ?

3. Réduire la quantité de détritus sucrés

Lorsqu’il fait chaud, l’été et le printemps, il est préférable de ne pas mettre dans le compost des déchets trop sucrés tels que les fruits, les restes de confiture ou des tartines de miel. Ces produits ont tendance à fermenter rapidement sous l’action de la chaleur et à attirer les mouches et les moucherons du voisinage. Ces derniers aiment, en effet, pondre leurs œufs sur les fruits et même sur les pépins et noyaux.

Si vous devez absolument vous débarrasser de fruits ou de noyaux en été ou au printemps, pensez à les emballer dans du papier journal et les enterrer au fond du bac.

4. Nourrir le compost fréquemment

En attendant des périodes trop longues entre chaque ajout de déchets à votre tas de compost, la couche supérieure peut se détériorer rapidement durant la saison estivale. Ces matières en décomposition sont alors une source d’attraction pour mouches et moucherons. Pour empêcher cela, vous devriez introduire des déchets de manière plus fréquente durant l’été afin de conserver une couche en surface non encore dégradée qui n’attire pas ces insectes.

5. Prévenir la ponte des mouches

Si votre jardin et votre maison sont envahis par les mouches et les moucherons, c’est très certainement parce que leurs œufs ont éclos. Afin d’empêcher que les insectes ne pondent leurs œufs dans ou autour de votre compost, vous pouvez le retourner fréquemment ou bien, l’envelopper d’une couche qui se décompose plus lentement que les déchets végétaux. Utilisez, à cet effet, vos chutes de papier et de carton qui protégeront le compost des mouches et moucherons.

Lire aussi  Chambre verte : 21 idées pour vous inspirer

Veillez également à bien nettoyer le rebord et le couvercle du bac à compost, car ce sont des endroits où les mouches aiment pondre leurs œufs. En nettoyant plusieurs fois par semaine ces parties du composteur, vous éradiquerez les œufs et réduirez ainsi le nombre d’insectes à l’avenir.

6. Aération du compost

Il est bien connu que le composteur ne doit pas être hermétique, car la décomposition des déchets organiques requiert de l’oxygène. Beaucoup de jardiniers affirment même que le compost est un être vivant et qu’il a besoin de respirer. Il est donc important de effectuer des ouvertures sur le couvercle et sur les côtés du composteur pour contrôler la température du compost et lui fournir la quantité d’air nécessaire aux processus de dégradation.

Ces ouvertures permettent aussi de laisser passer la lumière dans le composteur, ce qui permet également de chasser les mouches et les moucherons. N’hésitez pas non plus à ouvrir régulièrement le couvercle pour faire prendre l’air aux insectes qui peuvent s’y infiltrer.

7. Garder le pH du compost optimal

Certaines mouches, notamment la mouche de terreau, sont attirées par l’acidité. Il est donc essentiel d’atteindre un pH suffisamment élevé (au moins 6,5) dans votre compost en incorporant régulièrement des coquilles d’œufs pulvérisées ou des cendres.

Comment puis-je empêcher les mouches et moucherons de se reproduire dans mon compost ?

Réponse:

Garder le compost recouvert et bien aéré et le mélanger régulièrement pour empêcher les mouches et les moucherons de se reproduire. Vous pouvez également ajouter des copeaux de bois ou de la sciure de bois pour aider à garder le compost humide et faciliter la décomposition de la matière organique.

Que puis-je faire pour empêcher les mouches et moucherons d’accéder à mon compost ?

Réponse:

Gardez le compost recouvert d’une bâche ou d’un autre matériau pour le protéger des mouches et moucherons. Vous pouvez également placer une moustiquaire autour de votre compost pour empêcher les mouches et moucherons d’y accéder.

Quels sont les autres moyens d’éloigner les mouches et moucherons de mon compost ?

Réponse:

Vous pouvez utiliser des pièges à mouches ou à moucherons pour capturer les insectes. Vous pouvez également utiliser des produits biologiques ou chimiques pour éloigner les mouches et moucherons. Vous pouvez également planter des plantes aromatiques comme la menthe ou la lavande près de votre compost pour repousser les mouches et moucherons.