share on:
Rate this post

Le tableau électrique est l’un des éléments les plus importants d’une installation électrique. Comme il est responsable de l’alimentation et de la distribution de l’électricité, il est essentiel que vous installiez votre tableau électrique à la hauteur appropriée. Dans cet article, nous vous expliquerons à quelle hauteur doit être installé un tableau électrique et les considérations à prendre en compte lors de son installation. Nous vous expliquerons également comment choisir la bonne hauteur pour votre tableau électrique afin qu’il soit entièrement sûr et fonctionnel. Alors, prenez le temps de lire cet article pour obtenir des conseils précieux sur l’installation et l’utilisation de votre tableau électrique.

Pour tous les travaux sur les installations électriques à basse tension, il est nécessaire de respecter la norme NF C 15-100 afin de garantir la sécurité des personnes et des biens se trouvant à l’intérieur de l’habitation ainsi que la sécurité de l’installation. Elle précise également les exigences relatives à la hauteur du tableau électrique.

Tableau électrique : quelles sont les hauteurs réglementaires selon la norme NF C 15-100 ?

La norme NF C 15-100 définit les hauteurs réglementaires et les critères de sécurité et d’accessibilité en ce qui concerne le tableau électrique.

Lire aussi  Quelle est la hauteur idéale pour fixer un porte manteau ?

Voici les diverses règles à respecter :

  • Selon cette norme, la manette du disjoncteur d’abonné ou dispositif de coupure d’urgence doit être installée à hauteur comprise entre 0.90 et 1.80 mètre afin d’être facilement accessible en cas de besoin.
  • Les manettes des disjoncteurs divisionnaires présents sur le tableau doivent être situées à une hauteur minimale de 1 mètre et 1.80 mètre. Par contre, cette hauteur peut être ramenée à 0.50 mètre si le coffret électrique est correctement protégé par une porte.

Ces règles concernant la hauteur du tableau électrique sont mises en place pour la sécurité de tous. Il faut que les manettes soient facilement accessibles aux adultes tout en étant hors de portée des enfants. C’est pourquoi la hauteur minimale est déterminée à 1 mètre, ramenée à 0.50 mètre si le tableau électrique est protégé par un petit meuble et une porte. Celle-ci permet alors de sécuriser l’accès aux manettes et au coffret en général.

La norme prend également en considération les personnes âgées ou à mobilité réduite, en fixant des hauteurs différentes et spécialement définies pour faciliter leur accès aux commandes et aux manettes des disjoncteurs en cas de besoin.

Prise en compte des personnes à mobilité réduite pour l’installation du tableau électrique

Si des personnes ayant une mobilité réduite, des personnes âgées ou de petite taille occupent le logement, les normes imposent de tenir compte de cette spécificité et de rendre le tableau électrique accessible à tous.

  • Le disjoncteur général, dont la hauteur normale est de 1.80 mètre, doit être placé à une hauteur comprise entre 90 mètre et 1.30 mètre pour être parfaitement accessible.
  • Tous les dispositifs de commande présents, notamment les disjoncteurs divisionnaires, doivent être facilement accessible.
  • Le tableau électrique doit être installé à une hauteur comprise entre 0.75 mètre et 1.30 mètre.
Lire aussi  Comment rédiger une lettre de motivation percutante pour un poste de femme de ménage sans expérience ?

Ainsi, tous les occupants peuvent facilement accéder aux différentes commandes de leur tableau électrique.

Indications supplémentaires de la norme NF C 15-100

La norme ne se limite pas à la taille du tableau électrique, elle recouvre un champ plus large qui englobe d’autres aspects. C’est le cas notamment pour la GTL elle-même.

Par ailleurs, en ce qui concerne le tableau électrique, elle impose également de prévoir un certain nombre de modules vides sur les rangées. Le but est de permettre d’envisager une éventuelle extension de l’installation électrique et/ou d’y intégrer des prises ou des volets électriques. Les exigences à cet égard sont les suivantes: 20 % de modules inoccupés pour les habitations individuelles et 6 modules non occupés pour les logements en résidence collective.

En ce qui concerne l’ETEL (espace technique du logement, dans lequel est logée la GTL), la norme fixe ses dimensions minimales à 25 cm de profondeur, 60 cm de largeur et une hauteur comprise entre le sol et le plafond.

Enfin, elle demande de prévoir un emplacement sous le tableau électrique pour placer le coffret de communication. Pour connaître tous les détails, référez-vous à la norme NF C 15-100.

1. Quelle est la hauteur idéale pour installer un tableau électrique ?

Réponse: La hauteur idéale pour installer un tableau électrique est de 1,8 mètre au-dessus du sol.

2. Quels sont les risques liés à une installation à une hauteur incorrecte ?

Réponse: Les risques liés à une installation à une hauteur incorrecte sont le risque d’incendie, le risque d’électrocution et le risque de surchauffe.

3. Quels sont les matériaux recommandés pour le montage du tableau électrique ?

Réponse: Les matériaux recommandés pour le montage du tableau électrique sont le bois, l’acier ou le plastique.