share on:

S’il y a un raccordement au gaz dans la salle de bain ou la cuisine et une cheminée dans une maison sans chauffage central, le chauffe-eau instantané au gaz est une option. C’est une alternative au chauffe-eau instantané électronique. Bien qu’il coûte plus cher à l’achat, il marque des points en ce qui concerne les coûts d’exploitation. Dans cet article, vous apprendrez comment fonctionne un chauffe-eau instantané à gaz et quand il est judicieux de l’utiliser.


Chauffe-eau gaz: image du chauffe-eau

Chauffe-eau instantanés au gaz : structure et fonction

Un chauffe-eau instantané au gaz fonctionne avec du gaz liquide ou du gaz naturel. Il chauffe l’eau chaude dont vous avez besoin pour vous doucher, dans la cuisine ou pour vous laver les mains au fur et à mesure. Cela signifie que ce type de préparation d’eau chaude ne nécessite pas de ballon d’eau chaude. Vous évitez ainsi les déperditions de chaleur pouvant résulter du stockage. Les chauffe-eau instantanés ne sont généralement utilisés que dans les ménages sans chauffage central.

Comme pour le chauffage au gaz, la combustion du gaz fournit l’énergie thermique nécessaire. Le combustible s’écoule à travers une conduite de gaz à l’intérieur du chauffe-eau instantané à gaz et brûle dans le brûleur à gaz.

Le deuxième composant important est l’échangeur de chaleur. Il est dans la zone de la flamme. L’eau froide le traverse et se réchauffe. Une fois qu’elle a absorbé suffisamment d’énergie, l’eau chaude atteint le robinet.

Mais comment l’appareil reconnaît-il qu’il doit allumer la flamme ? Ceci est assuré par un soi-disant pressostat différentiel. Lorsque vous utilisez le robinet de la douche et que l’eau s’écoule, la vanne de gaz s’ouvre. Le brûleur à gaz démarre alors le feu.

Les différents types de chauffe-eau à gaz

L’allumage diffère selon le type de chauffe-eau instantané au gaz. Nous vous présenterons brièvement ces différentes variantes ci-dessous.

  1. Les anciens chauffe-eau instantanés au gaz brûlent toujours

    Avec les appareils plus anciens, une petite flamme de gaz doit toujours brûler. De cette façon, l’alimentation du flux principal peut démarrer le brûleur.

  2. Les allumeurs piézo ne démarrent que lorsque de l’eau chaude est nécessaire

    Les appareils modernes se passent de ce gaspillage de gaz. Ils contiennent un soi-disant allumeur piézo. Il y a un ressort dans l’allumeur piézo qui est tendu lorsqu’il n’est pas utilisé. Le ressort se libère au moment de l’allumage. Cela se traduit par un marteau frappant un cristal piézo.

    Ce cristal convertit l’énergie mécanique du coup de marteau en tension électrique. La tension se décharge avec une étincelle et allume la flamme de gaz. Cela semble compliqué, mais c’est un processus très robuste et fiable qui peut résister à de nombreux processus d’allumage.

  3. Allumage électrique dans la dernière génération d’appareils

    La dernière génération de chauffe-eau instantanés au gaz contient un allumage par batterie ou par générateur. Dans cette variante, le courant électrique est utilisé pour l’allumage. Les appareils modernes contiennent une batterie ou génèrent eux-mêmes de l’électricité à l’aide d’une petite turbine dans le flux d’eau.Par conséquent, ces chauffe-eau instantanés au gaz – comme les anciens appareils à flamme permanente ou allumeur piézo – n’ont pas besoin de raccordement électrique.

La dernière génération de chauffe-eau instantanés au gaz, quant à elle, régule la température exacte comme les chauffe-eau instantanés entièrement électroniques basés sur l’électricité. Car ces appareils permettent de moduler la puissance du brûleur à gaz. Cela signifie qu’ils adaptent précisément la puissance aux besoins en chaleur.

Cela vous permet de maintenir la température de l’eau chaude constante même avec de très petits volumes de soutirage. Ils contiennent également des capteurs de température et de débit. Ceux-ci prennent en charge le contrôle de la température. Cependant, les appareils dotés d’une telle commande électronique ne peuvent pas se passer d’une connexion électrique.

La puissance calorifique doit correspondre à l’application

Les chauffe-eau instantanés au gaz pur sans fonction de chauffage sont disponibles avec différentes puissances calorifiques. S’ils sont destinés à la douche, ils nécessitent 16 à 24 kilowatts. 7 à 12 kilowatts de puissance calorifique suffisent pour les appareils pour lave-mains.

Cas particulier d’un chauffe-eau instantané à gaz : l’appareil combiné

Les appareils combinés sont un cas particulier des chauffe-eau instantanés au gaz : ils combinent la fonction d’un chauffe-eau au gaz avec la fonction d’un chauffe-eau instantané au gaz. Avec de tels appareils de chauffage, ce n’est pas l’eau potable qui est chauffée directement, mais l’eau de chauffage du circuit de chauffage.

Il y a maintenant un deuxième échangeur de chaleur à l’intérieur de la chaudière combinée. Celui-ci prélève la chaleur du circuit de chauffage. De cette façon, il peut fournir de l’eau chaude pour la douche et les robinets.

Les chauffages combinés au gaz se trouvent souvent dans les appartements. Les anciens appareils qui ne peuvent pas encore moduler présentent ici un inconvénient majeur. Afin de générer une quantité d’eau chaude suffisamment importante pour la douche, la puissance doit généralement être de 21 kilowatts ou plus, comme pour les chauffe-eau instantanés électroniques. Étant donné que le chauffage est couplé à la production d’eau chaude, cette puissance totale est également affectée au chauffage. Cependant, il est trop grand pour de nombreux petits appartements, ce qui entraîne un chauffage inefficace.

Lire aussi  Le radiateur gargouille : Causes possibles et solutions