share on:
Rate this post

Dans le monde des appareils de chauffage, le poêle à pétrole est un excellent choix. Il est non seulement rentable et économique à l’utilisation, mais peut aussi offrir une chaleur agréable et une atmosphère confortable. Cependant, pour en tirer le meilleur parti et pour prolonger sa durée de vie, il est important d’entretenir correctement votre poêle à pétrole. Dans cet article, nous allons vous donner quelques conseils pour entretenir votre poêle à pétrole et pour vous assurer qu’il reste en bon état et fonctionne de manière optimale.

Le poêle à pétrole : comment fonctionne-t-il ?

Le poêle à pétrole fonctionne au moyen d’un combustible liquide et chauffe très rapidement après mise en service. Il se présente sous deux formes, selon le système d’allumage : électronique ou à mèche.

Le modèle électronique est plus pratique, mais on doit alors alimenter le poêle en électricité, ce dont on se dispense avec le poêle à mèche. Ce dernier atteint sa puissance maximale de chauffe 5 minutes après l’allumage très rapide.

La chaleur ainsi produite est dite rayonnante, c’est-à-dire qu’elle se diffuse immédiatement dans la pièce. Un poêle à pétrole de 5 kW chauffe un espace de 50 m². Son coût est de 0.11 euro, contre 0.17 euro pour un chauffage électrique.

Ce type de chauffage est bien adapté aux soirées fraîches de l’automne, ainsi qu’aux pièces non chauffées en hiver, car il évite le gel des canalisations. Sa consommation est peu élevée : un litre de combustible offre 5 heures de chauffe à votre pièce, pour une autonomie comprise entre 12 et 67 heures.

Lire aussi  Comment faire face à une fuite d'eau sur votre toiture et faire valoir vos droits d'assurance

Les poêles à pétrole les plus récents sont peu polluants et ne dégagent pas d’odeurs nauséabondes. Ils ont en outre un système de détection empêchant les intoxications au monoxyde de carbone.

L’avantage de ces appareils est qu’ils sont totalement autonomes, sans aucune connexion ni conduit d’évacuation. Les polluants sont cependant rejetés directement dans l’air, ce qui peut être dangereux si les normes ne sont pas respectées.

Quand vous achetez votre poêle à pétrole, faites attention aux fonctionnalités de chaque modèle :

  • Le brûleur haut rendement ;
  • Le système anti-écoulement en cas de renversement du poêle ;
  • Le bouton d’arrêt d’urgence ;
  • Le détecteur de CO2 intégré ;
  • Le dessus du poêle : il doit rester à température tempérée pour écarter le risque de brûlure grave.

Les fonctions suivantes sont également intéressantes : la programmation, le nettoyage automatique, la sécurité enfant ou key lock, l’ouverture mains propres et la fonction hors gel.

Le prix de ce type de poêle débute à 100 euros, pour un allumage automatique, comptez environ 200 euros pour une puissance de 3 kW et 500 euros pour 4.65 kW. Les bidons de pétrole de 30 litres valent 30 euros environ.

Attention : Ce type de poêle est plutôt destiné aux locaux très aérés et qui ne communiquent pas avec les locaux d’habitation. C’est une recommandation qui découle du décret n° 2000-1013 du 16 octobre 2000.

Vous ne bénéficiez pas d’aide à l’achat puisqu’il fonctionne avec une énergie fossile et les gaz émis peuvent être toxiques. De plus, ils doivent être entretenus avec régularité.

Entretien régulier pour un poêle à pétrole

Principaux éléments à entretenir : 

  • Nettoyage du réservoir et des filtres ;
  • Aération des grilles ;
  • Remplacement du filtre et de la mèche.
Lire aussi  Tache impossible à enlever : comment faire ?

Etapes à suivre pour le nettoyage : 

  • Premièrement, prendre soin des grilles et les laver soigneusement. Ces grilles sont essentielles car elles influencent le rendement et réduisent les risques de gaz toxiques.
  • Pour les poêles à mèche, nettoyer l’intérieur.
  • Les deux types de poêles exigent un filtre à combustible propre.
  • Purger le tuyau d’admission.

Certains modèles se dotent de capteurs qui vous signalent quand il est nécessaire de nettoyer les pièces.

Enfin, pour bénéficier d’une chauffe optimale et d’un encrassement plus réduit, choisissez un carburant de qualité. Se référer aux indications du fabricant pour choisir le carburant adapté à votre poêle, qui peut être par exemple un combustible liquide pour appareils mobiles de chauffage.

Changer la mèche de son poêle à pétrole

Les poêles à pétrole dotés d’une mèche nécessitent un entretien régulier et un changement fréquent de celle-ci. Lorsque celle-ci est usée, il est fortement recommandé de la remplacer pour conserver une puissance de chauffe et une qualité de combustion optimales.

Se salissant rapidement et durcissant, la mèche s’enflamme très vite et risque même de se consumer entièrement. Il est donc préférable de changer la mèche dès que nécessaire. Il est toutefois possible de la nettoyer de temps en temps, car elle reste très accessible. De plus, son prix étant peu élevé, le remplacement est très simple à réaliser soi-même.

Voici la procédure à suivre :

  • Une fois le chauffage d’appoint froid : retirez les piles et le réservoir.
  • Dévissez le couvercle et enlevez la mèche.
  • Remplacez-la par une neuve.
  • Remontez le mécanisme et les accessoires. Vous êtes prêt !

Q1 : Quelle fréquence de nettoyage est nécessaire ?

R : Le nettoyage du poêle à pétrole devrait être effectué au moins une fois par an.

Q2 : Quels sont les principaux composants à nettoyer ?

R : Les principaux composants à nettoyer sont le brûleur, le filtre à air, les tuyaux et les conduits d’évacuation des gaz.

Q3 : Quels sont les outils nécessaires pour l’entretien ?

R : Les outils nécessaires pour l’entretien incluent une petite brosse métallique, un aspirateur, un chiffon et un produit nettoyant adapté.