share on:
Rate this post

Les toilettes sèches sont un excellent moyen de réduire la consommation d’eau et de préserver l’environnement. Mais la question se pose alors : est-il possible d’installer des toilettes sèches à l’intérieur ? Dans cet article, nous examinerons en détail les avantages et les inconvénients de l’installation de toilettes sèches à l’intérieur, ainsi que les facteurs à prendre en compte et les précautions à prendre avant de prendre une telle décision.

Fonctionnalités des WC sans eau

Les toilettes sèches sont des WC qui ne nécessitent pas d’utilisation d’eau, d’où leur nom. À la place, ils exploitent des matériaux organiques comme des copeaux de bois ou des copeaux pour absorber les urines et les déjections, ce qui permet d’éviter les mauvaises odeurs et de freiner les processus de fermentation.

Outre la manière dont les déchets sont traités ou éliminés, les toilettes sèches fonctionnent comme des toilettes ordinaires, comprenant une cuvette et une lunette pour s’asseoir et un couvercle pour contenir les odeurs.

Ces toilettes sèches sont très pratiques pour les personnes vivant loin d’un réseau d’approvisionnement en eau potable ou d’un réseau d’égouts.

Lire aussi  Comment choisir le bon éclairage intérieur pour sa maison ?

Quel type de toilettes sèches choisir : à séparation ou à litière ?

Il y a deux principales options pour installer des toilettes sèches : à séparation et à litière.

Toilettes sèches à séparation

Ce type de toilettes sèches a été conçu récemment et la séparation des urines et des matières fécales s’effectue automatiquement ou mécaniquement. Les urines sont alors rejetées dans le réseau d’évacuation des eaux usées, alors que les selles sont stockées dans un bac avec la litière. Une fois séchées, les matières fécales et le papier toilette peuvent être ajoutés au compost, et certaines toilettes sèches à séparation permettent même de récupérer les urines pour en faire un engrais.

Toilettes sèches à litière

C’est le type de toilettes sèches le plus répandu et le plus simple, et il s’agit d’une cuvette de toilettes conventionnelle avec un seau ou un bac contenant la litière pour recueillir les urines et les matières fécales sans les séparer. Après chaque utilisation, il faut recouvrir les déjections avec une couche de sciure ou de copeaux de bois pour les sécher plus rapidement. Le bac est vidé lorsqu’il est plein et le contenu peut ensuite être composté.

Les toilettes sèches à litière sont faciles à construire et peuvent être réalisées par des particuliers. En outre, elles ne nécessitent pas de raccordement à un réseau, contrairement aux toilettes sèches à séparation qui peuvent être reliées à l’égout.

Intégration des toilettes sèches à l’intérieur

Les toilettes sèches sont traditionnellement mises en place à l’extérieur, dans des lieux comme les jardins ou les arrière-cours. Pourtant, de plus en plus de particuliers les installent à l’intérieur pour plus de confort, à condition de prendre certaines précautions et de choisir le bon type de toilettes sèches.

Lire aussi  Notre guide complet pour vous lancer dans le tufting

Les toilettes sèches à litières peuvent accumuler les urines, qui avec leur riche teneur en urée favorisent les mauvaises odeurs. Pour éviter ce genre de problème, il est donc recommandé de privilégier les toilettes sèches à séparation pour un emplacement intérieur. Elles empêchent les urines de s’accumuler en intérieur et limitent la fréquence des vidanges.

Cependant, les toilettes sèches à séparation peuvent uniquement être utilisées en position assise. Et dans les villes, il peut être nécessaire de disposer d’un composter privé pour les déjections humaines.

Enfin, il est important de bien aérer la pièce abritant les toilettes sèches et de les connecter à une ventilation extérieure.

Quel type de toilettes sèches est le plus adapté à une installation en intérieur ?

Réponse:

Les toilettes sèches à compost sont les plus adaptées à une installation en intérieur. Elles sont faciles à installer et à entretenir et ne produisent pas d’odeurs désagréables.

Comment installer des toilettes sèches en intérieur ?

Réponse:

L’installation des toilettes sèches en intérieur peut être assez complexe et nécessite l’intervention d’un professionnel qualifié. La première étape consiste à choisir le type de toilettes sèches et à déterminer l’emplacement. Ensuite, le plombier installera le réservoir et les conduites, et connectera les toilettes sèches à l’égout.

Quel type d’entretien est nécessaire pour les toilettes sèches en intérieur ?

Réponse:

Les toilettes sèches en intérieur nécessitent un entretien régulier pour fonctionner correctement. Il est important de vider le réservoir périodiquement et de le nettoyer pour éviter les odeurs désagréables. Il peut également être nécessaire de remplacer le mélange de compost de temps en temps.