share on:
Rate this post

La pyrale du buis est une chenille qui s’attaque aux buis et peut leur causer des dommages considérables. Il est important de comprendre comment se débarrasser rapidement de ces insectes afin de préserver votre buis et éviter des dommages supplémentaires. Dans cet article, nous allons vous donner des conseils pour vous aider à identifier la pyrale du buis et à adopter des méthodes efficaces pour la combattre. Vous apprendrez également comment prendre des mesures préventives pour empêcher l’infestation de votre buis et comment protéger vos plantes contre d’autres ravageurs.

En quoi consiste la pyrale du buis ?

La pyrale du buis est un lepidoptère nocturne dont le nom scientifique est Cydalima perspectalis. Elle fait partie de l’ordre des lépidoptères.

La chenille adulte mesure jusqu’à 4 centimètres de long et est de couleur argentée, avec des bordures noires. On ne connaît pas de prédateur pour cet insecte et il est très adapté aux climats européens, ce qui lui permet de se multiplier très rapidement, les colonies pouvant prendre des proportions considérables.

Chaque femelle peut en effet déposer de 200 à 300 œufs à chaque fois, qui éclosent en 48 heures et donnent naissance à des chenilles de petite taille, presque invisibles.

Une nouvelle espèce en Europe

La pyrale du buis n’est pas un organisme indigène européen. Elle est d’origine asiatique et a probablement atteint le vieux continent à travers le commerce international de marchandises alimentaires ou de bois.

La première population de pyrales du buis a été découverte en 2007 en Allemagne, le long de la frontière franco-suisse. Les experts en entomologie ont estimé qu’à la vue de la taille de la colonie, il était possible que le parasite soit arrivé dans le pays en 2005.

La pyrale du buis s’est ensuite propagée vers la France, plus précisément dans le Haut-Rhin en 2008, et a fini par se répandre dans les autres départements français. Aujourd’hui, la majeure partie des régions est concernée. Grâce au climat, à l’absence de prédateurs et à l’abondance de nourriture, la pyrale du buis a envahi de nombreux pays européens tels que les Pays-Bas, l’Angleterre, l’Autriche et la Suisse.

Lire aussi  Comment organiser ses dosettes Tassimo pour un rangement optimal ?

Répétition accélérée

Comprendre la durée de vie de la chenille de la pyrale du buis permet d’expliquer sa croissance rapide, et de mieux la combattre. Le cycle de vie de la pyrale se compose d’un stade oeuf, d’une étape larvaire avec une nymphose, et d’un stade adulte.

Au premier stade, la chenille est presque imperceptible, car elle mesure seulement 3 millimètres. Elle se nourrit alors de la cuticule des feuilles de buis.

Puis vient la deuxième phase, pendant laquelle elle se nourrit des parties hautes et basses des feuilles. Les pyrales sont à ce moment-là protégées par des fils qu’elles produisent et qui leur servent aussi de moyen de transport.

Le troisième stade signifie que les pyrales dévorent intégralement les feuilles. Au quatrième stade, elles consument toutes les feuilles et s’attaquent ensuite à l’écorce du buis. Cette phase peut exposer l’arbuste à un danger de maladies fongiques, et beaucoup suggèrent l’application de fongicides naturels sur l’écorce pour le protéger des champignons pathogènes.

C’est après un mois que la pyrale atteint sa taille maximale de 4 cm, et se transforme en chrysalide qui éclot trois semaines plus tard.

Les pyrales hibernent dans un cocon pour se prémunir des températures basses de l’hiver. Elles ne s’éveillent qu’au mois de mars ou avril, lorsque les températures commencent à excéder les 7°.

Éviter et déceler l’infestation

Détecter les premiers signes d’une invasion de votre buis par les pyrales est compliqué. Les larves sont minuscule et se cachent dans les recoins des arbustes et du dessous des feuilles.

Si des pyrales commencent à apparaître sur les feuilles extérieures, c’est un signe que la pyrale est déjà installée et commence à causer des dommages. Cependant, vous pouvez encore prévenir le mal en utilisant un piège à phéromones.

Cet outil attrapera les mâles de la pyrale et d’autres insectes nuisibles tels que le carpocapse des pommes et des poires ou les cochenilles. Les insectes seront alors capturés par une plaque de glu, ce qui les empêche de se reproduire et de laisser la multiplication des pyrales.

Lire aussi  Comment bien choisir ses rideaux de douche chez Leroy Merlin ?

Les pièges sont placés près de la zone à protéger. Un seul dispositif suffit pour couvrir une aire de 5 à 10 mètres carrés.

Les pièges ne permettent que de limiter la reproduction et il est parfois nécessaire d’agir avec un traitement curatif supplémentaire.

Traitement pour la Pyrale du buis

Pour combattre la Pyrale du buis déjà présente, des produits phytosanitaires, un prédateur ou des recettes traditionnelles peuvent être employés.

Bacillus Thuringiensis

Ceci est une méthode de lutte biologique contre la Pyrale du buis. Il s’agit d’une bactérie qui est appliquée sur les feuilles de buis et qui attaque le système digestif de la Pyrale, l’empêchant de se nourrir. Il faut acheter ce produit dans un magasin spécialisé et le diluer dans de l’eau avant l’application, en pulvérisant généreusement sur les deux faces des feuilles et à l’intérieur de l’arbuste. Les effets de ce insecticide biologique sont visibles 2 à 5 jours après le traitement et peuvent être répétés huit jours plus tard.

Ensuite, les pyrales mortes et les fils blancs doivent être éliminés en arrosant le buis avec un jet d’eau.

Favoriser la prédation

Les moineaux et les chauves-souris sont capables de manger les pyrales malgré leurs toxines. Installer un nichoir à chauves-souris ou un nichoir à moineaux peut aider à éradiquer les papillons de nuit, forme adulte de la Pyrale, et tous les autres insectes nuisibles pour vos plantes et arbres fruitiers comme la cochenille farineuse.

Utiliser des parasites

Les trichogrammes, petites guêpes, peuvent parasiter les pontes des pyrales et empêcher les œufs de pyrale d’éclore. Les nématodes, eux, ont besoin d’un environnement humide et doivent infester une pyrale très rapidement car ils sont très sensibles.

Les méthodes traditionnelles

Pour lutter contre la Pyrale du buis, des méthodes traditionnelles peuvent être utilisées, notamment le savon noir, l’eau savonneuse et le liquide vaisselle, ou encore des huiles essentielles de certaines plantes.

Quelle est la méthode la plus efficace pour se débarrasser de la pyrale du buis ?

Réponse :

La méthode la plus efficace pour se débarrasser de la pyrale du buis est d’utiliser un insecticide spécifique adapté à son cycle de développement.

Quel type d’insecticide est le plus recommandé ?

Réponse :

Les insecticides à base de pyréthrines, de carbamates ou de néonicotinoïdes sont les plus recommandés pour lutter contre la pyrale du buis.

Comment puis-je prévenir la propagation de la pyrale du buis ?

Réponse :

Pour prévenir la propagation de la pyrale du buis, il faut éviter de tailler les buis pendant la période de vol de la pyrale, entre juin et août. Il est également important de traiter les buis à l’aide d’insecticides en début de printemps pour éviter une population trop importante de chenilles.