share on:
Rate this post

Le moellon est un matériau de construction très populaire et durable, qui est utilisé depuis des siècles. Il est fait de pierres naturelles et est disponible dans une variété de tailles, de formes et de couleurs. Dans cet article, nous allons examiner les caractéristiques et les avantages du moellon comme matériau de construction. Nous explorerons également les différents types de moellon et leurs applications possibles. Enfin, nous discuterons des techniques de pose et de traitement du moellon et de ce qui est nécessaire pour l’entretenir et le faire durer.

Qu’est-ce que le moellon ?

Le moellon est un matériau de construction naturel qui est utilisé pour ériger des murs, tout comme la brique, le parpaing, le béton ou le bois. Il s’agit généralement d’une pierre calcaire dont la dureté varie selon l’endroit où elle est extraite.

Les moellons ont généralement la taille d’une brique taillée, ce qui les rend faciles à manipuler pour le maçon.

Spécificités

Le moellon se distingue des autres types de pierres de construction par ses caractéristiques particulières.

Le moellon est une pierre molle, fragile et poreuse. Il ne résiste pas à la pression ni aux chocs, ce qui complique sa coupe. Le moellon n’est donc pas taillé, mais simplement aplani pour ne pas l’affaiblir davantage. De ce fait, les moellons ont des formes très irrégulières qui impliquent des connaissances et une expérience en maçonnerie pour la construction d’un mur avec ce type de pierre.

La fragilité du moellon rend nécessaire la construction de murs épais, avec des pierres maintenues par du mortier et protégées par un enduit. Ce dernier doit être parfaitement adapté à la nature de la pierre et, idéalement, être à base de chaux.

Lire aussi  Rêve d'un Jour à Nice : Comment cette marque éphémère révolutionne le paysage entrepreneurial niçois

Ses bienfaits

Le moellon est un matériau très avantageux pour la construction des murs extérieurs des maisons.

  • Durabilité : le moellon est très durable comparé à d’autres matériaux et ne subit pas l’usure ;
  • Authenticité : cette pierre naturelle offre une apparence ancienne et traditionnelle à la maison ;
  • Accessibilité : cette pierre est extraite dans de nombreuses carrières sur de nombreuses régions de France et est donc facilement trouvable ;
  • Facilité de mise en œuvre : la mise en œuvre est aisée pour un professionnel ;
  • Incendie : le moellon résiste au feu ;
  • Solidité et Résistance : la construction des murs en moellon offre une solidité et une bonne résistance aux tempêtes et tremblements de terre.

Les désavantages

Même s’il est très avantageux pour la construction d’une maison, le moellon connaît quelques inconvénients.

  • L’enduit ou le mortier utilisé pour la fabrication peut s’altérer rapidement sous certaines conditions climatiques ;
  • Le moellon peut se fissurer ou se casser sur la surface ou en profondeur et subir des attaques chimiques dues aux nitrates et sulfates, à l’eau et aux variations de température ;
  • Le moellon est recouvert d’un revêtement de calcaire qui peut être attaqué par la pluie acide et fragiliser la pierre ;
  • L’entretien et la restauration d’un mur en moellons peuvent s’avérer compliqués ;
  • Le moellon ne procure pas une isolation thermique adéquate, ce qui nécessite une isolation supplémentaire à l’intérieur ;
  • Sa forme irrégulière restreint ses champs d’utilisation et les possibilités architecturales.

Prix des murs en moellon

Le tarif pour la construction d’un mur en moellon est évalué non pas sur la base d’un mètre linéaire, mais plutôt en mètre cube car, compte tenu de la profondeur des murs, c’est plus le volume qui est pris en compte que la longueur. Les coûts entre 300 et 1 000 € le mètre cube sont pratiqués par les artisans.

Lire aussi  Habillage de l'appareil de chauffage : accroche-regard visuel ou frein énergétique ?

Cette tarification peut varier en fonction des critères tels que l’épaisseur et la longueur du mur, la nature du terrain ou les spécificités demandées par le client.

Réaliser un mur en moellon : comment procéder ?

Le montage d’un mur en moellon par un bricoleur novice peut se présenter comme un défi, c’est pourquoi il est préférable de faire appel à un artisan.

Le procédé de construction d’un mur en moellon est le suivant :

  • Humidifier les moellons pendant une durée adéquate pour qu’ils ne puissent pas absorber l’eau du mortier ;
  • Mettre en place des fondations solides qui supporteront le poids du mur. Le meilleur choix serait des fondations en béton de fondation ou en béton de propreté ;
  • Disposer les mamelons en commençant par un lit de mortier d’une épaisseur de 4 centimètres ;
  • Installer les moellons de la première rangée en les alignant à l’aide d’un cordeau ;
  • Remplir les joints verticaux entre les moellons ;
  • Placer les moellons de la rangée suivante en les assurant avec des éclats de pierres, de briques ou des pierres tout-venant ;
  • Réitérer ces étapes jusqu’à atteindre la hauteur désirée ;
  • Poser un moellon suffisamment long, selon sa longueur, de sorte qu’il traverse l’ensemble du mur. Il s’agit d’une boutisse et il en faut une tous les trois ou quatre rangs ;
  • Appliquer le revêtement de finition si la maison est concernée, alors que les murs de séparation peuvent être laissés tels quels.

Quel est le matériau principal utilisé pour le moellon?

Réponse:

Le moellon est principalement constitué de pierre, de brique ou de béton.

Quels sont les avantages du moellon?

Réponse:

Les avantages du moellon sont nombreux. Il est durable, résistant aux intempéries et à la pression, et est disponible dans de nombreuses couleurs et formes. Il est également très esthétique et peut être utilisé pour créer des structures uniques.

Peut-on utiliser le moellon pour construire des murs?

Réponse:

Oui, le moellon est très souvent utilisé pour la construction de murs. Il est également idéal pour les murs de soutènement, les murs de clôture et les murs de retenue.