share on:
Rate this post

Lorsque la maison est inhabitée, il est important de maintenir une température adéquate pour éviter des dommages aux murs et aux meubles. Dans cet article, nous allons explorer quelle température maintenir dans une maison inhabitée afin que vous puissiez maintenir la température appropriée et ainsi assurer la protection de vos biens. Nous examinerons également les avantages de maintenir une température adéquate dans une maison inhabitée et comment vous pouvez facilement contrôler la température. Enfin, nous fournirons quelques conseils pratiques pour vous aider à maintenir la température adéquate et à économiser de l’argent.

Afin d’éviter une maison sans chauffage

Une maison qui reste inoccupée pour une période plus ou moins longue pendant l’hiver ne doit pas être complètement privée de chauffage. Il est recommandé de maintenir un minimum de température. Si le chauffage est totalement coupé, lorsque les résidents rentreront, le temps et l’énergie nécessaires pour atteindre un niveau de confort thermique seront beaucoup plus importants.

Lire aussi  Couleur parme en déco : les plus belles associations de couleurs pour l’adopter

Par conséquent, il est fortement recommandé de verrouiller les fenêtres, vitres et volets ou stores et de laisser le chauffage à un niveau minimum. Si l’absence ne dure que quelques jours, vous pouvez régler le chauffage pour qu’il fonctionne à des moments précis et pour qu’il maintienne une température de 16°C ou 17°C afin de conserver une certaine chaleur et de trouver plus facilement le confort thermique à votre retour.

Si vous êtes absent pendant une à deux semaines, vous pouvez programmer le chauffage à une température plus basse, par exemple à 14°C, ce qui protégera votre maison et vous permettra de retrouver rapidement le confort thermique lorsque vous rentrerez.

Au cours d’une longue absence

Si la maison est inoccupée pendant un certain temps, par exemple plusieurs semaines ou même tout l’hiver, comme c’est le cas pour de nombreuses résidences secondaires, il est impératif de maintenir une température de au moins 8°C afin de prévenir les dommages dus au gel. Ceci est d’autant plus important dans les logements en copropriété.

Ce contrôle contre le gel protège la maison. En effet, un logement sans chauffage pendant l’hiver est très vulnérable. Le froid intense favorise l’accumulation d’humidité et l’apparition de moisissures qui peuvent endommager les murs, en particulier s’ils sont en bois ou s’ils sont vieux et détruire l’isolation. Le gel extrême peut aussi détruire les canalisations et certains équipements, car l’eau gelée peut faire éclater ou fissurer les tuyaux.

Il est bon de savoir que certaines chaudières sont dotées d’un mode «hors-gel» qui permet de produire suffisamment de chaleur pour maintenir une température adéquate dans la maison, sans chauffer l’eau. Quant aux chauffages électriques, il est possible de les régler avec le thermostat ou même de les allumer ou les éteindre à distance avec les modèles plus modernes.

Lire aussi  Quels secteurs polluent le plus ? Décryptage des principales sources de pollution mondiale.

Qu’est-ce qu’il faut faire avant de s’en aller de son habitation ?

Il est donc capital de garantir une température adéquate dans une maison qui ne sera plus occupée. Mais avant de déménager, il faut adopter certains gestes qui permettent de conserver le bien-être thermique de l’habitation et de dépenser moins d’énergie. Il est donc indispensable de clore tous les châssis et d’abaisser tous les rideaux afin de conserver la chaleur à l’intérieur. Il est également essentiel de vérifier la température minimale que peuvent supporter certains appareils comme les box internet et de régler le chauffage selon la valeur mentionnée par le constructeur.

Comment chauffer une maison inoccupée ?

Lorsqu’on revient dans une maison qui n’a pas été chauffée pendant longtemps, il est tentant de régler immédiatement le chauffage à la température la plus haute. Cependant, cela peut être coûteux et inefficace, car cela ne fera que consommer plus d’énergie sans chauffer plus vite. Ainsi, il est préférable d’augmenter progressivement la température jusqu’à atteindre un niveau de confort, généralement autour de 19°C.

Q1 : Quelle température faut-il maintenir dans une maison inhabitée ?

R1 : Il est recommandé de maintenir une température d’environ 17°C dans une maison inhabitée.

Q2 : Quel est le risque d’une température trop basse dans une maison inhabitée ?

R2 : Une température trop basse peut causer des dommages au système de chauffage, à l’électricité et à la plomberie, et entraîner des problèmes d’humidité et des moisissures.

Q3 : Quel est le risque d’une température trop élevée dans une maison inhabitée ?

R3 : Une température trop élevée peut entraîner une hausse des coûts énergétiques et une dégradation prématurée des coûts de chauffage et de climatisation.