share on:
Rate this post

Le Poisson d’argent est un parasite qui peut causer de nombreux problèmes dans le milieu aquatique. Les pêcheurs, les étangs et les rivières peuvent être contaminés par cette espèce invasive, ce qui peut causer des dommages économiques et écologiques considérables. Dans cet article, nous allons examiner le poisson d’argent et sa capacité à se reproduire et à se répandre rapidement, ainsi que les dangers qu’il représente. Nous verrons également comment reconnaître le poisson d’argent et comment traiter une infestation.

Le lépisme argenté : un insecte !

Le lépisme argenté, communément appelé « poisson d’argent », est un insecte de la famille des Lépismatidés. Sa taille ne dépasse pas 1,5 cm et il est reconnaissable par sa couleur argentée et ses écailles. Il présente des antennes longues ainsi que 3 filaments poilus qui lui servent de queue. De par sa morphologie et sa capacité à se déplacer rapidement, on pourrait le comparer à un poisson.

Cet insecte nocturne recherche les endroits chauds et humides pour se cacher. Il s’attaque aux produits à base d’amidon et aux végétaux qu’il trouve dans les maisons. Il est très difficile à repérer car il évite la lumière.

Le lépisme argenté peut s’introduire dans une habitation par des aliments, des meubles, des livres ou des vêtements. Il a une prédilection pour les matières synthétiques, l’amidon de synthèse et la colle à bois. On peut le retrouver dans les régions tropicales, ainsi que dans les cuisines, les salles de bain, les toilettes, les buanderies, les caves, les sous-sols et les greniers.

Le lépisme argenté se nourrit de farine, de sucre, de matières végétales, d’aliments à base d’amidon, de céréales, de papier, de coton, de moisissures et de champignons, de poils et de cheveux, d’acariens et d’insectes morts. Une femelle peut pondre entre 10 et 100 œufs en une couvée. Ces insectes peuvent vivre jusque 7 ans, mais il est rare qu’ils dépassent les 3 ans.

Lire aussi  Nettoyer sa toiture à l’eau de javel : bonne ou mauvaise idée ?

Y a-t-il un risque ?

Le poisson d’argent ne représente pas de danger pour l’homme. En effet, il ne pique pas, ne mord pas, ne provoque pas de réactions allergiques et ne transmet aucune maladie. Cependant, sa présence est perturbante à l’intérieur d’une maison : il n’est pas plaisant de les apercevoir déambuler (en groupe le plus souvent) dans une salle de bain ou des toilettes si vous vous levez pendant la nuit ou bien encore dans vos placards, au fond de vos paquets de farine… Sa présence est considérée comme peu hygiénique. Si vous en ingérez, par hasard, une grande quantité serait nécessaire pour qu’il y ait vraiment un risque.

Lépisme Argenté Poisson D'argent© iStock

Comment se défaire des poissons d’argent ?

Il est difficile de repérer des poissons d’argent dans une maison car ils sont minuscules et très discrets. Néanmoins, il y a certains signes qui ne trompent pas : des petites taches noires (qui sont leurs excréments), des morceaux de peau morte (lorsque le poisson mue) ou encore des petits trous et des taches jaunes sur des vêtements, des livres ou des cartons.

Il n’est pas facile de se débarrasser des poissons d’argent dans une maison car c’est une opération qui prend du temps et de la patience !

Il est cependant possible d’éviter l’arrivée des poissons d’argent dans sa maison. Voici les principales mesures à prendre :

  • Passer l’aspirateur plusieurs fois par semaine et ne pas laisser de recoins de poussière. Ainsi, les restes de nourriture, qui attirent les poissons d’argent, sont éliminés, tout comme les œufs déjà déposés par les femelles.
  • Conserver ses aliments dans des contenants hermétiques. Il vaut mieux ne rien laisser à l’air libre et ramasser rapidement les miettes qui se sont éparpillées.
  • Veiller à ce que les armoires, les placards et les meubles soient propres et bien nettoyer les espaces humides régulièrement.
  • Réparer immédiatement toute fuite d’eau et recouvrir les tuyaux qui peuvent dégager de la condensation.
  • Assurer une bonne aération des pièces d’eau et déshumidifier l’air si nécessaire.
  • Contrôler l’isolation des ouvertures et colmater les fissures si besoin.
  • Inspecter régulièrement les armoires et les placards à vêtements.
  • Retirer les feuilles qui s’amalgament autour de la maison.
  • Laver toujours les vêtements et le linge de maison avant de les utiliser.
Lire aussi  La Révolution Numérique à Angers: Plongée au Cœur de l'Écosystème Innovant d'Iserba

Il est aussi possible de recourir à des astuces naturelles pour lutter contre les poissons d’argent. Par exemple, vous pouvez mélanger du bicarbonate de soude et du sucre, en quantités égales, et en déposer sur les lieux où les poissons d’argent peuvent passer. Ils seront attirés par le sucre et mangeront les tas qui seront disposés.

On peut également fabriquer un piège qui fonctionne avec un pot en verre et une toile rugueuse. Il faut mettre du sucre dans le pot, ce qui attirera les poissons d’argent. Ces derniers ne peuvent pas se déplacer sur un verre lisse et se retrouveront alors coincés dans le pot.

Enfin, il est possible d’utiliser de la terre de diatomée (un insecticide naturel) sur les lieux de passage des poissons d’argent. Ils sont alors attirés par les micro-algues qui la composent et meurent de déshydratation en entrant en contact avec celle-ci.

Attention : N’utilisez pas d’eau de javel ou de produits contenant de l’eau de javel car ces produits attirent les poissons d’argent !

Quel est le nom scientifique du poisson d’argent?

Réponse:

Hypophthalmichthys molitrix.

Quels sont les dangers du poisson d’argent?

Réponse:

Le poisson d’argent peut devenir très abondant et se livrer à une compétition avec les espèces locales pour la nourriture et l’habitat. Il peut également contribuer à la propagation des maladies et des parasites.

Comment éradiquer le poisson d’argent?

Réponse:

La méthode la plus couramment utilisée pour éradiquer le poisson d’argent est une combinaison de méthodes physiques et chimiques, telles que le prélèvement, la piégeage, la pêche, l’utilisation de poison et la capture par épuisement.