share on:

La période entre le 1er octobre et le 30 avril est généralement appelée période de chauffage. Dans notre guide, nous vous expliquons le cadre légal du fonctionnement du système de chauffage aux différentes saisons. Nous détaillons les droits et obligations de chauffage des propriétaires et des locataires. Vous pouvez également lire ici des conseils pratiques pour l’entretien annuel du système de chauffage.


Saison de chauffage : calendrier

De nombreux locataires et propriétaires ne savent pas en quoi consiste la période de chauffage et quels droits et obligations en découlent. Alors que le propriétaire souhaite exploiter son système de chauffage de la manière la plus économique possible, le locataire se concentre sur le confort de vie et le confort pendant la saison froide.

Base juridique pour le sujet de la période de chauffage

Contrairement à ce que l’on pense souvent, il n’y a pas de réglementation légale pour la durée de la période de chauffage. La définition d’une période de chauffage relève plutôt du droit du bail et est donc généralement consignée dans le contrat de location entre locataire et propriétaire. En l’absence d’un tel accord dans le contrat, la période du 1er octobre au 30 avril de l’année suivante est normalement considérée comme la période de chauffage.

Pendant cette période, le propriétaire doit s’assurer qu’il dispose d’une capacité de chauffage suffisante pour atteindre certaines températures minimales. Cependant, selon les conditions climatiques, il est tout à fait possible que la période de chauffage soit prolongée ou que le chauffage s’applique temporairement également en été. Nous détaillons ces conditions dans la rubrique « Obligations du bailleur en dehors de la période de chauffage ».

Obligations du bailleur

Fondamentalement, le propriétaire doit s’assurer que le chauffage installé dans le bâtiment fournit une puissance calorifique suffisante pour permettre une température ambiante confortable et appropriée dans l’espace de vie du locataire. Si les obligations du bailleur pendant la période de chauffage sont réglementées de manière relativement claire, il existe différentes jurisprudences sur les exigences en dehors de la période de chauffage.

Obligations du propriétaire pendant la période de chauffage

Les obligations du bailleur pendant la période de chauffage portent notamment sur le maintien de certaines températures minimales dans l’appartement. Ces températures minimales ne sont pas clairement définies et il existe différentes décisions de justice sur le sujet d’un État à l’autre. Néanmoins, les locataires et les propriétaires peuvent utiliser les lignes directrices suivantes comme guide :

Le système de chauffage doit fournir une puissance calorifique suffisante de 6 h à 23 h pendant la journée pour atteindre ces températures minimales. La nuit, cependant, les valeurs peuvent chuter jusqu’à 3°C sans que le propriétaire ne viole ses obligations.

Obligations de chauffage du propriétaire en dehors de la période de chauffage

Comme la météo ne respecte malheureusement pas toujours la définition de la période de chauffage et qu’il peut y avoir des fluctuations de température dans les mois d’avril à septembre, le propriétaire n’est pas libéré de ses obligations en dehors de la période de chauffage. Le législateur stipule qu’il doit également être possible de chauffer l’appartement en dehors de la période de chauffage afin que le locataire n’ait pas à geler les froides journées d’été ou que sa santé soit même mise en danger.

Cependant, la situation juridique est un peu plus compliquée pour la période en dehors de la période de chauffage : les tribunaux allemands ont pris position dans divers jugements et spécifié des exigences.

Au fait : si le système de chauffage n’est pas seulement responsable du chauffage du bâtiment, mais également du chauffage de l’eau, il ne doit bien sûr pas être complètement éteint en dehors de la période de chauffage. Le propriétaire doit s’assurer que de l’eau chaude à une température minimale de 40 à 50°C est disponible en tout temps. Sinon, il y a un défaut qui doit être éliminé.

Quels sont les droits des locataires si le propriétaire ne remplit pas ses obligations ?

Que ce soit pendant ou en dehors de la période de chauffage : Si le propriétaire n’assure pas un chauffage suffisant et que les températures dans les pièces à vivre ne sont pas raisonnables, il y a un vice dans le bien loué. Dans ce cas, le locataire a le droit de réduire le loyer conformément au § 536 BGB, selon lequel le montant de la réduction de loyer en cas de panne de chauffage dépend toujours du cas individuel et n’est pas fixe.

En principe, il est toujours conseillé d’informer d’abord le propriétaire par écrit du défaut et de demander que le défaut soit corrigé. S’il n’y a pas de réaction du propriétaire, le loyer peut être réduit.

Obligations du locataire par rapport à la saison de chauffage

En principe, le locataire n’a aucune obligation légale en ce qui concerne la période de chauffage. Cependant, le contrat de location stipule généralement que le locataire doit s’assurer que son comportement ne cause aucun dommage lié aux intempéries dans l’appartement.

  • En pratique, cela signifie que vous devez aérer régulièrement la pièce.
  • Vous devez également respecter la température minimale dans l’appartement spécifiée dans le contrat.

Cette réglementation vise à prévenir les dommages causés par le froid tels que la moisissure ou le gel des canalisations. Si le locataire favorise la formation de moisissures par un comportement de chauffage ou de ventilation incorrect, il est fondamentalement tenu de verser une indemnité.

Obligations du propriétaire

Compte tenu des coûts élevés du gaz naturel et du mazout, certains propriétaires sont tentés de retarder un peu plus le début de la saison de chauffage.

L’entretien du système de chauffage

Pour assurer la fonctionnalité et les performances ainsi que l’efficacité du système de chauffage, un entretien régulier du chauffage est recommandé. Dans certaines circonstances, il est également conseillé d’effectuer un réglage hydraulique pour optimiser les débits volumiques dans le circuit de chauffage.

Du point de vue du bailleur ou du propriétaire de l’installation, il est conseillé de traiter les travaux d’entretien et de réparation en attente immédiatement après la fin de la période de chauffage. Une inspection approfondie du système est recommandée, en particulier si des anomalies se sont produites en hiver – par exemple, si le chauffage ne s’est réchauffé qu’en haut. Ou même si la consommation était exceptionnellement élevée ou que des bruits étaient audibles dans la tuyauterie.

La saison de chauffage : un regard vers l’avenir

Le sujet de la période de chauffage fait toujours l’objet de litiges entre locataires et propriétaires. Les nombreux jugements de divers tribunaux allemands montrent que la jurisprudence en la matière n’est pas aussi claire que le souhaiteraient les propriétaires et les locataires. Il faut donc espérer qu’à l’avenir, il y aura des réglementations légales claires sur les droits et obligations pendant et en dehors de la période de chauffage.

Articles Liés


Purger le radiateur

Purger les radiateurs : instructions étape par étape

Purger vos radiateurs, économiser de l’énergie et être confortablement au chaud.

continuer la lecture


prévenir la moisissure

Prévenir la moisissure avec un bon climat intérieur

Nous donnons des conseils sur la façon de se débarrasser de la moisissure et comment la prévenir avec un chauffage et une ventilation appropriés.

continuer la lecture


économiser sur les frais de chauffage

Économisez sur les coûts de chauffage : peu d’effort, grand effet

Quel est le moyen le plus efficace pour réduire les coûts de chauffage ? Lisez nos conseils pratiques !

continuer la lecture

Lire aussi  Quel est l'importance de la peinture ?