share on:

La facture de chauffage est probablement l’un des sujets les plus controversés entre locataires et propriétaires. Mais dans la plupart des immeubles collectifs, il n’y a pas d’autre moyen : les frais de fonctionnement du chauffage central doivent être répartis le plus équitablement possible entre tous les locataires. Il est précisément réglementé comment les coûts doivent être déterminés et répartis. Dans cet article, vous apprendrez comment se compose la facture de chauffage et quels sont les avantages et les inconvénients du chauffage central pour vous en tant que locataire.


Chauffage central Location appartement : appartement avec balcon

Voici comment fonctionne le chauffage central

Le chauffage central fournit de la chaleur – et dans la plupart des cas de l’eau chaude – à tous les appartements d’une maison. Les conduites d’eau, qui relient les radiateurs ou le chauffage au sol pour former un circuit, sont utilisées pour distribuer la chaleur générée de manière centralisée.

L’alternative au chauffage central pour les appartements en location est le chauffage par le sol. Avec cette solution, chaque appartement dispose de son propre bain thermal. Ceci est généralement installé dans la salle de stockage, la salle de bain ou la cuisine. Seuls les résidents de l’appartement respectif y ont accès et peuvent régler le chauffage précisément en fonction de leurs besoins.

Voici comment est facturé un appartement en location avec chauffage central

Les frais de chauffage central sont répartis en deux composantes : les frais de combustible et les frais de fonctionnement. Le propriétaire récapitule ces éléments une fois par an et détermine la part des coûts que chaque locataire doit contribuer.

Les locataires versent généralement une avance mensuelle basée sur la consommation passée et les prix de l’énergie. Après le règlement, vous, en tant que locataire, devez rembourser ou, idéalement, vous recevrez un remboursement du montant payé en trop.

enregistrement de la consommation

Dans le cas du chauffage central d’un logement locatif, le problème est de répartir la consommation de combustible de la chaudière entre les différentes parties. En règle générale, le propriétaire doit donc utiliser des outils pour déterminer dans quelle mesure vous, en tant que locataire, contribuez à la consommation. Les évaporateurs classiques fixés directement sur chaque radiateur sont très répandus. Ils contiennent un liquide qui s’évapore en fonction de la chaleur dégagée.

De tels appareils de mesure donnent souvent lieu à des discussions. D’une part, il est problématique que le rayonnement solaire et l’accumulation de chaleur autour du radiateur puissent fausser les valeurs mesurées. En revanche, l’accès à l’appartement est nécessaire pour lire les données.


Appartement de location de chauffage central : rédaction

Des répartiteurs électroniques de frais de chauffage plus modernes peuvent y remédier : ils déterminent la consommation à partir de la différence entre les températures de surface du radiateur et la température ambiante et l’affichent directement sur un écran. Si les appareils sont équipés de la technologie radio, l’effort de lecture est également inutile.

Les frais annexes pour le chauffage central sont également répercutés sur les résidents par le propriétaire ou la société de gestion immobilière. Votre relevé peut inclure des frais pour les éléments suivants, entre autres :

Détermination de l’attribution

La répartition des charges entre les locataires est régie par l’ordonnance sur les charges de chauffage. En général, 50 à 70 % des coûts totaux de chauffage sont calculés en fonction de la consommation réelle. Un ratio fixe sert de mesure supplémentaire pour la répartition des coûts. En règle générale, la proportion de l’appartement dans la surface habitable totale est utilisée à cette fin.

Cependant, certains propriétaires calculent uniquement en fonction de la surface habitable. Si vous ne savez pas si votre facture de chauffage est correcte, il est préférable de demander conseil à l’association locale de protection des locataires.

Avantages et inconvénients du chauffage central pour les appartements en location

Le principal avantage pour le locataire du chauffage central par rapport au chauffage au sol est que les artisans n’ont pas à venir dans votre appartement pour effectuer l’entretien et les réparations sur la chaudière. De plus, les frais imputables d’entretien et de réparation sont répartis entre tous les locataires. En cas de chauffage au sol, le locataire supporte en revanche l’intégralité du coût de sa copie. Mais tout le monde n’aime pas l’apparence d’un bain thermal visible dans la salle de bain ou la cuisine et qui occupe un espace de vie précieux.

Les coûts liés à la consommation représentent généralement une grande partie de votre facture. En tant que locataire, vous avez moins d’influence sur cela avec le chauffage central qu’avec le chauffage au sol. Car s’il y a plusieurs locataires, le locataire n’a généralement aucun moyen d’effectuer des réglages sur le boîtier de commande de la chaudière. Même si vous avez accès à la chaudière, vous devez procéder avec prudence afin de ne pas fâcher vos voisins.

Cet inconvénient est au moins partiellement remédié par les thermostats de radiateur programmables. Même sans accès à la chaudière et surtout sans provoquer de conflit de voisinage, vous pouvez vous en servir pour adapter votre consommation de chaleur à vos besoins. En savoir plus sur la façon de régler votre chauffage ici.

Le chauffage central entraîne également des pertes d’énergie, car l’eau de chauffage chauffée parcourt de plus grandes distances dans toute la maison. Une grande quantité de chaleur est perdue involontairement, surtout si les tuyaux traversent des parties non chauffées du bâtiment.

Un système de chauffage par le sol, en revanche, est généralement situé dans l’appartement chauffé, ce qui permet des distances nettement plus courtes et donc des pertes moindres entre la génération et l’utilisation de la chaleur. Sur ce point, le chauffage au sol peut donc être la solution la moins onéreuse au lieu du chauffage central pour les appartements en location.

Réduisez vos frais de chauffage

Lors de la recherche d’un appartement locatif adapté, vous pouvez déjà vous demander si vous souhaitez privilégier le chauffage au sol ou le chauffage central. Le certificat énergétique peut servir de point de départ pour estimer les coûts de chauffage.

Quelle que soit la solution choisie, reprenez le contrôle de vos factures de chauffage en lisant notre article sur les astuces pour économiser l’énergie.

Articles Liés


prévenir la moisissure

Prévenir la moisissure avec un bon climat intérieur

Nous donnons des conseils sur la façon de se débarrasser de la moisissure et comment la prévenir avec un chauffage et une ventilation appropriés.

continuer la lecture


saison de chauffage

Saison de chauffage : Vous trouverez ici des informations pour les propriétaires et les locataires

Les propriétaires et les locataires ont des obligations en matière de chauffage pendant la saison froide.

continuer la lecture


Aérer correctement en été

Bien ventiler en été : se rafraîchir au lieu de se rafraîchir

Nous, les humains, libérons de l’humidité 24 heures sur 24. Une bonne ventilation est donc importante.

continuer la lecture

Lire aussi  Pompe à chaleur solaire : combiner l'énergie solaire et la chaleur ambiante