share on:
Rate this post

L’autotest Covid-19 est un nouveau type de test qui a été développé pour aider les personnes à se tester elles-mêmes pour le Covid-19. Cet article examine en détail le fonctionnement de l’autotest Covid-19 et explique comment utiliser ce test pour vous aider à rester en sécurité et à protéger votre santé et celle des autres. Nous discuterons de la préparation et de la procédure à suivre pour un autotest Covid-19, des points à surveiller et des résultats possibles. Enfin, nous discuterons des avantages et des inconvénients de l’autotest Covid-19.

Autotest Covid-19 : comment ça marche ?

Les masques, le gel hydroalcoolique et les tests PCR sont devenus des outils de protection quotidiens contre l’épidémie de la Covid-19 depuis plus d’un an. Les autotests, approuvés par les Hautes Autorités de Santé, sont désormais disponibles en pharmacie depuis le 12 avril 2021. Ce sont des outils de dépistage plus rapides et plus simples que le test PCR. Mais comment s’en servir ? Nos experts vous ont spécialement préparé un guide.

De quoi s’agit-il avec un autotest ?

Les autotests sont des dispositifs de contrôle médical in vitro, qui sont accessibles au grand public. Ceux-ci peuvent être utilisés pour analyser des échantillons biologiques tels que le sang, la salive ou l’urine. Il faut toutefois noter que les autotests ne peuvent pas remplacer les examens biologiques effectués par un médecin.

Plus précisément, un autotest Covid-19 est un système de dépistage rapide, qui est en mesure de détecter la présence ou l’absence de l’ADN du SARS COV 2. Il s’agit d’un test antigénique, qui est utilisé pour rechercher des antigènes. En plus de la Covid-19, il peut également être utilisé pour détecter la grippe et le VIH. 

Un antigène, c’est quoi ? Ce sont des substances étrangères à notre organisme et potentiellement nocives, par exemple des molécules virales. Notre système immunitaire fabrique des anticorps pour se défendre contre ces molécules.

Le test rapide est capable de repérer les différents types de Covid-19. Il est à effectuer soi-même, sans avoir à se rendre dans un centre de dépistage. Ce dispositif est idéal pour savoir si on est porteur ou non de la Covid-19, par exemple avant une réunion de famille. Cette méthode est très similaire à un test PCR et nécessite un prélèvement nasal. Par rapport au test PCR, un autotest est beaucoup plus agréable car le bâtonnet de prélèvement n’est pas à enfoncer profondément dans la narine. Le résultat est disponible en 20 à 30 minutes, ce qui en fait une solution très rapide et sans rendez-vous.

Lire aussi  Les soins post accouchement

Autotest Covid-19 : comment ça marche ? 5

Que peuvent apporter les autotests contre la Covid-19 ?

Les solutions pour détecter la Covid-19 se multiplient, tests PCR, prises de sang… Le dépistage est un enjeu important dans la lutte contre la pandémie. Le test PCR, également appelé prélèvement nasopharyngé, est un examen virologique. Cet examen non-invasif est appelé RT-PCR dans le jargon médical. Il s’agit du test à faire pour savoir si vous êtes infectés. Ces tests sont accessibles en pharmacie, dans des centres de dépistage ou chez un professionnel de santé. La prise en charge est intégrale et ne nécessite pas d’ordonnance. A l’inverse, un test sérologique permet de détecter la présence d’anticorps spécifiques à la Covid-19. Ce moyen permet de savoir si vous avez été infecté par le passé, grâce à une prise de sang. Ce test est réalisé en centre d’analyse biologique sur prescription médicale. 

Les tests rapides de dépistage sont considérés par les autorités sanitaires comme une solution idéale pour se dépister facilement et rapidement. Ils sont facilement accessibles, et disponibles en vente en pharmacie. C’est une solution de détection express de grande ampleur, très réglementée. Il n’est plus nécessaire de prendre rendez-vous en pharmacie ou en centre d’analyse biologique. Cependant, ce n’est pas la solution miracle. 

C’est une forme supplémentaire de protection, mais qui ne remplace pas le test PCR. Il s’agit d’un test de surveillance personnelle. Ce moyen de se dépister est particulièrement intéressant pour les personnes asymptomatiques. En réalisant régulièrement un autotest, une à deux fois par semaine, les cas asymptomatiques pourraient être diagnostiqués rapidement. Ces solutions, pour lutter contre l’épidémie viennent compléter la campagne de vaccination lancée par le gouvernement.

Distribution des autotests Covid : à qui s’adressent-ils ?

Il est possible de se procurer des autotests dans les pharmacies, en vente libre. Aucune prescription médicale n’est requise. Ces tests sont exclusivement vendus en pharmacie afin de s’assurer que les personnes qui les achètent savent comment les utiliser. 

Les autotests sont accessibles à toute personne âgée de plus de 15 ans. Pour empêcher la propagation du virus, les lycéens devront bientôt réaliser un test chaque semaine en classe. Des remboursements sont aussi proposés pour les tests des professionnels en contact avec des personnes à risque. 

Pour résumer, les tests antigéniques peuvent être utilisés dans le cadre privé afin d’éviter une contamination possible. Les autotests sont principalement destinés aux personnes asymptomatiques. Pour les personnes qui présentent des symptômes, ces tests sont contre-indiqués. L’objectif est de sensibiliser la population à se tester régulièrement pour limiter la propagation du virus.

Comment effectuer un autodiagnostic ?

Autotest antigénique : tout savoir sur les autotests covid-19 1

Faire un autodiagnostic n’est pas une chose à prendre à la légère. Si vous ne poussez pas assez loin le bâtonnet dans votre cavité nasale, le résultat pourrait ne pas être précis. Par contre, si vous le poussez trop profondément, vous pourriez vous blesser.  Il est donc important de bien suivre les instructions fournies avec le test. Il y a un pas-à-pas défini, à la manière des consignes pour porter un masque. Les pharmaciens ont l’obligation de vous remettre un mode d’emploi pour cette méthode de dépistage. 

Lire aussi  La Moelle Épinière du Succès Entrepreneurial : Stratégies pour Renforcer le Noyau de Votre Business

L’autodiagnostic Covid-19 se fait en quelques étapes clefs. D’abord, il faut bien se laver les mains soit avec de l’eau et du savon, soit avec du gel hydroalcoolique. Ensuite, vous pouvez saisir et insérer le bâtonnet verticalement dans votre narine. Plus précisément, il faut enfoncer le bâtonnet à 3 cm dans la cavité nasale. 

Troisièmement, il faut tourner le bâtonnet 5 fois afin de prélever suffisamment de mucus dans votre narine. Certaines méthodes exigent de réaliser cette opération sur les deux narines. Le plus dur est maintenant derrière vous ! Il ne vous reste plus qu’à déposer le bâtonnet portant votre prélèvement, dans un petit récipient de sérum réactif. Le réactif utilisé est une solution liquide capable de détecter la présence de la Covid-19.  Finalement, vous devez bien presser l’écouvillon dans ce liquide, puis verser quatre gouttes dans le petit creux de la cartouche. C’est la cartouche qui vous permettra de connaître le résultat.

Quelle action entreprendre en fonction du résultat obtenu à l’aide du test auto ?

Pour avoir une estimation fiable, il est important d’utiliser correctement votre autotest. Nous vous conseillons donc de suivre à la lettre les étapes que nous vous avons expliquées et le guide qui vous sera fourni à l’achat. Tout comme un test de grossesse, le résultat s’affichera sur la cassette. 

Si deux traits colorés s’affichent sur le marqueur C et T, votre test est positif. Il est vivement recommandé de confirmer le résultat avec un test PCR pour établir un diagnostic précis. Vous devez donc vous rendre rapidement dans un centre de dépistage dès que vous connaissez le résultat. Veillez à suivre les réglementations d’isolement imposées par le gouvernement. C’est-à-dire, éviter tout contact avec les autres pendant une durée de 10 jours. N’oubliez pas de prévenir les personnes avec qui vous avez pu être en contact, elles peuvent être considérées comme des cas contacts.  Quand vous aurez fini de respecter l’isolement, refaites un test de confirmation. 

Si le résultat est négatif, un seul trait devrait apparaître sur le marqueur C. Ne relâchez pas pour autant les gestes barrières, qui sont essentiels pour limiter la propagation des infections. Rappelons que pour se prémunir des virus respiratoires tels que la Covid-19, il est nécessaire de se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon ou du gel hydroalcoolique. Le lavage des mains aide à limiter la contamination. 

Le virus se transmet lorsque des gouttelettes ou du mucus porteur du virus entre dans l’organisme par les yeux, le nez, la gorge ou les mains. Afin de vous protéger, maintenez une distance de 2 mètres avec les autres et portez un masque de catégorie 1. Pour lutter contre le virus Covid-19, des mesures d’hygiène rigoureuses sont nécessaires.

À quel point les autotests Covid sont-ils fiables ?

L’efficience des autotests Covid est d’au moins 80 % pour pouvoir être commercialisés. En ce qui concerne les personnes présentant des symptômes, la précision est de 99 %. Chez celles qui sont asymptomatiques, la fiabilité se situe entre 50 et 60 %. Cependant, les faux positifs sont rares et les faux négatifs sont plus fréquents en raison d’une mauvaise prise. Pour un diagnostic fiable, le test PCR est l’examen de référence. Etant donné que l’autotest est rapide et fiable, il est recommandé par les autorités de santé. En outre, il est abordable puisque le prix a été fixé à 6 euros jusqu’au 15 mai. Malheureusement, il n’est pas remboursé pour tout le monde. Un des inconvénients majeurs de ces tests est que les résultats ne sont pas suivis comme ceux des tests PCR qui sont enregistrés dans des bases centrales par les professionnels de santé.

p>

Le masque FFP2 en 2022, qu'en est-il ? 2