share on:
Rate this post

Lorsque l’on cultive des oliviers, la taille est un élément essentiel pour obtenir une bonne récolte. Les techniques de taille appropriées peuvent aider à garantir la santé et le bon développement de l’arbre et à maximiser la production de fruits. Dans cet article, nous allons découvrir quand et comment tailler correctement un olivier. Nous explorerons également les principaux avantages et bienfaits d’une taille appropriée et comment éviter les erreurs courantes qui peuvent nuire à votre olivier.

Avantages de la taille d’un olivier

La taille de l’olivier n’est pas obligatoire, mais est très fréquemment pratiquée en raison de ses nombreux avantages. Elle est utile pour réguler la taille de l’arbre qui, sans cela, peut s’étendre à des dimensions considérables. D’autre part, elle permet de réduire les fleurs et fruits en excès, ce qui aide à atténuer le phénomène d’alternance de production des olives.

Un autre avantage de la taille est que cela améliore la circulation des pollens et des rayons du soleil, ce qui accroît la production. La taille des anciennes branches permet également de favoriser le développement des jeunes rameaux qui produiront plus d’olives l’année suivante. Enfin, la taille de l’olivier améliore son apparence esthétique, car elle permet d’avoir une couronne bien aérée et parfaitement arquée.

Moment opportun pour effectuer la taille d’un olivier ?

L’olivier doit être débarrassé de ses branches avant la période de floraison, c’est à dire avant fin mai. La taille ne doit pas exposer l’arbre à des températures négatives et doit donc être réalisée après la fin de l’hiver. Ainsi, le meilleur moment pour tailler un olivier se situe entre mars et avril.

Comment couper un olivier ?

Il existe différentes méthodes de taille : taille d’élevage, taille pour améliorer la production et taille d’entretien. Chacune est réalisée avec des techniques spécifiques.

Lire aussi  Comment les lanternes d'éclairage public éclairent-elles nos villes la nuit ?

Coupe de forme de l’olivier

Ce sera la première taille de l’olivier qui aura pour but d’avoir la forme la plus optimale. Cette coupe doit donner à l’arbre fruitier une des formes caractéristiques. La plus courante est la taille en coupe, c’est la taille traditionnelle.

Cette coupe implique de supprimer, dès les deux premières années, les bourgeons qui se développent sur la tige principale qui deviendra le tronc.

À la troisième ou quatrième année, lorsque l’olivier a atteint une hauteur d’environ 1,5 mètre, le rameau principal est taillé alors que quatre ou cinq branches charpentières sont sélectionnées pour former la ramure en coupe de l’olivier.

Coupe d’entretien de l’olivier

Une fois la quatrième année passée, la taille d’élevage est terminée et il faut alors tailler régulièrement pour l’entretien. Cette coupe, appelée également douce, doit être faite chaque deux à trois ans et se concentre principalement sur le retrait des rejets, des branches endommagées ou orientées vers l’intérieur, du bois mort et des accrus.

Coupe pour favoriser la prodution d’olives

Les oliviers cultivés pour la production peuvent augmenter leur nombre d’olives grâce à la taille de fructification. Elle est habituellement effectuée chaque année ou tous les deux ans. La coupe doit être douce pour ne pas épuiser l’arbre qui devrait consacrer ses ressources à produire de nouvelles pousses au lieu de produire des olives.

La taille se fait surtout en enlevant les rameaux ayant déjà servi à la fructification et en raccourcissant les longues branches.

Tailler un olivier qui n’a jamais été coupé

Un olivier qui n’a jamais été taillé peut devenir anormal ou voir sa production d’olives considérablement réduite. Il est néanmoins possible de le couper à tout âge. Il faut alors couper les branches aussi près que possible du tronc.

La coupe consiste à retirer les branches fragiles et les rejets qui peuvent être employés à la bouture de nouveaux oliviers. Il ne faut surtout pas enlever les bourgeons terminaux. Les tiers des branches les plus vigoureuses sont, par contre, réduites pour une fructification plus rapide.

Comment et à quelle période tailler un olivier ?

Enlever des branches à un olivier consiste à couper les rameaux qui s’étirent vers le haut, en particulier ceux situés à la cime, et aussi celles qui se croisent et les branches non viables. Cette opération ne doit avoir lieu que pour deux raisons : pour encourager la reprise de l’olivier après sa plantation ou pour le restaurer s’il a été laissé à l’abandon pendant un certain temps. Les moments les plus adaptés pour tailler un olivier sont le mois d’octobre ou le mois d’avril.

Lire aussi  Où jeter ses pots de peinture après utilisation ?

Pour aider la reprise

Avec un sécateur, supprimer une bonne partie des rameaux en commençant par ceux qui sont morts et les branches entrelacées. Il faut ensuite éclaircir les extrémités de chaque branche pour aérer l’arbre et lui laisser plus de lumière.

Pour implanter un rejeton

La taille doit réduire de moitié toutes les branches de l’olivier. La coupe doit être effectuée juste au-dessus d’un bourgeon de la branche coupée.

Tailler Oliviers© istock

Conseils de taille pour l’olivier

L’entretien et la taille de l’olivier doit être effectuée après les grands froids et avant l’éclosion des fleurs, généralement en mars ou avril. Une taille annuelle est possible, à condition de respecter les précautions adéquates.

L’olivier pousse de façon inégale autour de la Méditerranée et les branches situées au nord recoivent moins de soleil que celles orientées vers le sud, ce qui justifie le recours à la coupe des gourmands mal placés pour améliorer l’ensoleillement.

Les rameaux et les rejets qui s’accumulent au centre de l’arbre doivent également être retirés pour permettre la diffusion de la lumière. De même, les branches trop longues, surtout celles situées en périphérie, peuvent être taillées car elles produisent peu de fruits.

L’élagage vert se pratique en juillet et s’applique principalement aux rameaux mal placés pour favoriser l’alimentation des branches qui donneront des olives.

De plus, les branches qui ont déjà porté des fruits peuvent être coupées, car celles-ci ne produiront que des olives sur leur bois de deux ans.

Comment tailler un olivier ?

Il faut tailler l’olivier au mois de février – mars, avant que la pousse printanière ne commence. Il faut élaguer en enlevant les branches mortes ou malades, et en raccourcissant les plus longues pour les ramener à la taille souhaitée.

Quels sont les outils nécessaires ?

Vous aurez besoin de gants, d’une paire de cisailles à main, d’une pince à élaguer et d’un sécateur.

Pourquoi est-il important de tailler un olivier ?

Tailler un olivier est important pour permettre à l’arbre de pousser correctement et d’obtenir un bon rendement en olives. La taille permet également de prévenir les maladies et de maintenir une forme désirée.