share on:

En hiver, nous sommes toujours confrontés au même dilemme : il doit faire beau et chaud dans le salon, mais la ventilation est nécessaire pour un climat ambiant optimal. Sinon, il y a un risque d’humidité et de moisissures et d’air vicié. Une bonne ventilation est importante pour prendre des contre-mesures ici – surtout en hiver, il y a beaucoup à considérer.


Bien aérer en hiver : vitres embuées

Dans les bâtiments plus anciens, il y a un échange d’air naturel entre l’extérieur et l’intérieur, car l’enveloppe du bâtiment n’est pas complètement étanche. Résultat : une chaleur précieuse est perdue. Bien sûr, nous préférerions notre appartement à la rue. Par conséquent, la densité de l’enveloppe du bâtiment a été continuellement améliorée au fil du temps. Les échanges d’air involontaires ne se produisent généralement plus dans les bâtiments plus récents. Bien que cela permette d’économiser sur les coûts de chauffage, cela détériore le climat intérieur.

Il y a aussi le problème suivant : l’air chaud de la pièce se condense souvent dans la zone relativement plus froide des fenêtres. La condensation, à son tour, est un terreau idéal pour la moisissure – et elle est nocive pour votre santé. Dans notre article, nous vous donnons des conseils pour réguler judicieusement l’équilibre hydrique, prévenir la moisissure tout en économisant de l’énergie.

Bien aérer en hiver : voici comment

En hiver, vous devez aérer correctement la pièce au moins deux fois par jour – le matin et le soir. Êtes-vous aussi à la maison pendant la journée? Ensuite, nous vous recommandons d’aérer la pièce trois à cinq fois par jour. Ouvrez les fenêtres en grand pendant environ cinq minutes.

Les thermostats intelligents reconnaissent automatiquement quand les fenêtres sont ouvertes. Avec un système de chauffage plus ancien sans contrôle automatique de la ventilation, il est toutefois préférable d’éteindre vos radiateurs au préalable. Par rapport à l’été, vous devez ventiler pendant des périodes plus courtes en hiver, sinon les pièces se refroidiront trop et l’énergie sera perdue. Remettez ensuite le chauffage en marche.


Ventiler en hiver : graphiques de ventilation croisée
Afin d’obtenir un échange d’air optimal, vous devez ventiler transversalement. Le fonctionnement exact de ce principe est illustré dans le graphique.

Avec ces 5 conseils, vous pouvez améliorer votre climat intérieur en hiver

  1. La ventilation transversale est la plus efficace

    La ventilation transversale est un moyen particulièrement efficace pour contrer les pertes de chaleur. Pour ce faire, ouvrez les fenêtres et les portes opposées des pièces en même temps. Un courant d’air se crée qui accélère l’échange d’air. Cependant, évitez la ventilation transversale après la cuisson ou la douche. Cela disperse les odeurs et l’humidité dans toutes les pièces. Vous pouvez éviter cela en fermant au préalable la porte de la pièce concernée.

  2. Ne pas incliner les fenêtres en hiver

    Pour une bonne ventilation, il est préférable de ne pas incliner vos fenêtres en hiver. La raison : Au lieu de l’humidité, c’est principalement la chaleur qui s’échappe à l’extérieur. De plus, la zone autour des fenêtres se refroidit particulièrement mal à cette période de l’année. Encore plus de condensation se forme – un terreau idéal pour les moisissures.

  3. Ventilation correcte dans les bâtiments anciens

    Dans les bâtiments anciens mal isolés, la chaleur s’échappe automatiquement et les coûts de chauffage sont plus élevés. En bref, un échange d’air indésirable a lieu même sans ouvrir les fenêtres. Pour cette raison, vous devez aérer correctement la pièce pendant seulement cinq minutes au maximum deux fois par jour en hiver.

  4. Éliminer l’humidité résiduelle

    Essuyez la condensation sur les carreaux, les fenêtres ou d’autres surfaces avec un chiffon. Sinon, un excès d’humidité restera dans les pièces de votre appartement malgré la ventilation.

  5. Où étendre mon linge en hiver ?

    En hiver, pour des raisons compréhensibles, il est plutôt inhabituel d’étendre le linge à l’extérieur. Il faut donc les faire sécher dans l’appartement. Mais où exactement ? Beaucoup de gens pensent d’abord au sous-sol frais – mais l’air froid absorbe moins bien l’humidité. Le risque de formation de moisissures augmente et le linge ne sèche pas. Mieux vaut utiliser un environnement plus chaud. Une seule chose ne doit pas manquer : une circulation d’air suffisante et opportune. Les sèche-linge sont une bonne alternative.

Chauffage correct en hiver

En plus d’une bonne ventilation en hiver, un chauffage conscient est également important. Certaines personnes veulent un appartement confortable et chaleureux après avoir passé du temps à l’extérieur. D’autres préfèrent faire attention à leur facture de chauffage.

Cependant, cela ne doit pas entraîner une baisse trop importante de la température de chauffage de votre logement. Parce que l’air froid absorbe moins bien l’humidité. Lorsque l’humidité ne peut plus être absorbée par l’air, l’eau se condense. Par conséquent, la température ambiante ne doit pas descendre en dessous de 18°C.

La bonne nouvelle : vous pouvez toujours économiser de l’argent avec quelques astuces simples. Par exemple, baissez le chauffage à la température spécifiée la nuit. Si vous allez travailler pendant la journée, vous pouvez également réduire le chauffage au minimum pendant cette période. Vous trouverez plus de conseils sur le sujet dans notre article « Comment bien chauffer ».

Spécificités selon la chambre

Vous ne devez pas chauffer ou ventiler toutes les pièces de votre maison de la même manière. Nous vous ferons visiter et vous montrerons comment vous pouvez chauffer et ventiler de manière optimale chaque pièce.

Climat ambiant idéal pour le salon

Dans les pièces de vie et de travail ainsi que dans les chambres d’enfants, l’humidité idéale est de 40 à 60 %. Même s’il est censé être particulièrement chaleureux et douillet ici en hiver, la ventilation ne doit pas être négligée. Parce que : De nombreuses sources, telles que les plantes ou la lessive, font augmenter l’humidité.

Bien ventiler la chambre en hiver

L’humidité a tendance à être relativement élevée dans les chambres car nous y passons toute la nuit. Avec notre respiration et notre sueur, nous libérons tellement d’humidité qu’à un moment donné, l’air ne peut plus l’absorber. Si vous ne chauffez pas la pièce, trop d’humidité peut se déposer sur les murs froids et favoriser la croissance de moisissures. Il est donc préférable de ne baisser que peu le chauffage au lieu de l’éteindre complètement. Pour l’échange d’air, nous conseillons : ouvrez grand les fenêtres le matin et le soir !

Quelle humidité doit régner dans quelle pièce ?


Ventiler en hiver : graphique d'humidité
Lors de l’aération en hiver, vous devez toujours surveiller l’humidité dans vos pièces. L’humidité est généralement la plus élevée dans la salle de bain. La chambre doit être aussi humide que possible pour éviter la moisissure.

Cuisine Bain

L’humidité dans la salle de bain et la cuisine augmente lorsque vous vous douchez, cuisinez ou vous lavez. Si l’humidité chaude ne peut pas s’échapper par la suite, le risque de développement de moisissures augmente. La seule chose qui aide : ouvrez la fenêtre et laissez entrer un peu d’air frais !

Bien ventiler le sous-sol

Le sous-sol non chauffé est généralement la pièce la plus froide et la plus humide du bâtiment. À moins que les températures ne descendent bien en dessous de zéro, c’est le seul endroit où vous devez ouvrir les fenêtres pendant la journée pendant la saison froide. Encore mieux en hiver, une ventilation choc de dix minutes par jour. En échangeant de l’air, vous réduisez considérablement le risque de moisissure.

Chambres au sous-sol

Le climat intérieur des pièces situées au sous-sol, c’est-à-dire au sous-sol, est similaire à celui du sous-sol. Si vous utilisez cet espace comme espace de vie, vous devrez le chauffer dès qu’il fera froid. Pour réduire les coûts, vous devez aérer la pièce deux fois par jour au maximum en hiver.

Greniers : bon climat ambiant à des températures inférieures à zéro

Le grenier est particulièrement exposé aux intempéries. S’il fait froid dehors, vous aurez du mal à amener la pièce à la température souhaitée dans un appartement mansardé mal isolé. S’il y a quand même un léger courant d’air dans votre chambre, vous pouvez réduire un peu la ventilation pendant l’hiver, mais pas complètement.

C’est différent dans un grenier bien isolé : la chaleur a tendance à s’y accumuler. L’air ambiant peut se refroidir et se condenser au niveau de la fenêtre. Les fenêtres de toit sont particulièrement touchées. Ils offrent une large cible pour l’augmentation de l’air de chauffage en hiver. Débarrassez-vous de l’humidité : Baissez le chauffage, aérez régulièrement la pièce plus longtemps et essuyez la condensation.

Pièces peu utilisées

Les pièces que vous utilisez relativement peu, comme les débarras, doivent être bien ventilées, surtout en hiver. Ici aussi, l’humidité pénètre inévitablement depuis les autres pièces. De plus, ces pièces ne sont souvent pas assez chauffées. L’air frais est moins en mesure d’absorber l’humidité, ce qui augmente le risque de croissance de moisissures.

En hiver avec une ventilation du salon pour un climat ambiant idéal

Même si vous suivez tous les conseils pour une ventilation correcte en hiver, une partie de l’énergie sera inévitablement perdue et les coûts de chauffage augmenteront. Investir dans la ventilation de la maison peut donc être rentable à long terme. Il peut être installé ultérieurement lors de la rénovation et est désormais standard dans les nouveaux bâtiments.


Ventilation en hiver : comparaison du graphique de ventilation de l'espace de vie
Il existe deux types différents de ventilation de l’espace de vie : la ventilation centrale de l’espace de vie est représentée à droite. Le côté gauche montre la ventilation décentralisée de l’espace de vie.

Un tel système coordonne parfaitement la technologie de chauffage et la ventilation. Alors que l’air vicié est dirigé vers l’extérieur, l’air frais et filtré est dirigé vers l’intérieur. Il y a un filtre dans le système qui retient le pollen, les spores et les particules de saleté – ceci est particulièrement intéressant pour les personnes allergiques.

Idéalement, vous devriez choisir un système de ventilation avec un système de récupération de chaleur – de cette façon, vous protégez l’environnement et votre portefeuille. Le meilleur : vous n’avez pas à vous soucier de la ventilation et vous bénéficiez tout de même d’un climat intérieur parfait. Cependant, un entretien régulier par des spécialistes qualifiés est nécessaire. Vous pouvez trouver le bon installateur en utilisant notre fonction de recherche.

Articles Liés


Subvention chauffage

Quelles sont les subventions disponibles pour le chauffage ?

Le chauffage efficace et les énergies renouvelables sont encouragés. Ces options sont là.

continuer la lecture


Purger le radiateur

Purger les radiateurs : instructions étape par étape

Purger vos radiateurs, économiser de l’énergie et être confortablement au chaud.

continuer la lecture


Peindre les radiateurs

Instructions : Peindre et vernir le radiateur

Si votre radiateur a besoin d’une nouvelle couche de peinture, nous avons le bon guide.

continuer la lecture

Lire aussi  Pour votre déclaration d'impôts : Déduisez les prestations des commerçants de vos impôts