share on:
Rate this post

Avec l’avancée des technologies, les voitures autonomes sont devenues un élément central de la vie moderne. La technologie de conduite autonome a fait des progrès considérables et est aujourd’hui en pleine expansion. Cet article vous donnera une définition de la voiture autonome et expliquera comment elle fonctionne. Nous examinerons également les avantages et les inconvénients de conduire une voiture autonome et discuterons des facteurs à prendre en compte lors de l’achat d’une telle voiture.

L’automobile du futur est sans aucun doute l’automobile autonome, qui peut être décrite comme un véhicule qui roule sans intervention humaine, grâce à une technologie de l’intelligence artificielle, basée sur des capteurs et des caméras.

🔍 Quelle est la définition d’une voiture autonome ?

Une voiture autonome est un véhicule qui peut circuler sans la présence d’un conducteur. On peut aussi l’appeler un véhicule autonomisé, lorsqu’on se réfère aux règlements européens.

On considère qu’une voiture est autonome quand elle est capable de se diriger dans des conditions de trafic standard, sur des routes publiques. Pour cela, elle fait appel à un système de pilotage automatique.

La production des voitures autonomes est le fruit de la robotique et de l’intelligence artificielle. Les premiers essais de voitures sans conducteur datent de la fin des années 1970, avec des travaux japonais, et se sont poursuivis dans les années 1980 et 1990.

De nos jours, de grandes marques comme Google, Apple, Amazon, Mercedes, Toyota et Tesla s’intéressent à la technologie des voitures autonomes.

🚘 Quels sont les différents degrés d’autonomie d’une automobile ?

degrés autonomie voiture

On désigne par voiture autonome un véhicule apte à se déplacer sans intervention humaine, mais aussi un véhicule dont l’automatisation n’est que partielle. On distingue alors plusieurs degrés d’autonomie :

  • Niveau 2 : véhicule semi-autonome doté de technologies d’assistance à la conduite ou de conduite semi-automatisée sous la surveillance du conducteur.
  • Niveau 3 : voiture à délégation de conduite, avec des appareils aptes à fonctionner automatiquement dans certaines circonstances (manœuvres de stationnement, embouteillage, etc.).
  • Niveau 4 : automobile à autonomie élevée, apte à se diriger toute seule dans certaines conditions avec très peu d’interventions du conducteur.
  • Niveau 5 : voiture totalement autonome dans toutes les situations et toutes les conditions météorologiques.
Lire aussi  Comment nettoyer les taches sur un siège de voiture ?

Les voitures normales actuelles possèdent une autonomie de niveau 1, avec la direction assistée, l’ABS, un régulateur de vitesse, etc. Seules les voitures anciennes font encore partie des véhicules au niveau 0 d’autonomie.

Il existe cependant différents classements pour déterminer les degrés d’autonomie d’une voiture. On trouve ainsi le classement de l’agence américaine NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration), qui divise l’autonomie en cinq niveaux allant de 0 à 4.

En Europe, on s’inspire généralement du classement de l’OICA (Organisation Internationale des Constructeurs Automobiles), qui divise l’autonomie d’un véhicule en six niveaux, allant de 0 à 5, les trois premiers étant identiques au classement NHTSA avant que le niveau 3 ne soit séparé en deux, soit les niveaux 3 et 4 du classement OICA.

La SAE International (Society of Automotive Engineers) connaît aussi un niveau 2+, proche du niveau 3 sans que le véhicule ne puisse prétendre à cette autonomie.

Depuis quelques années, la législation est contrainte de réglementer la voiture autonome. En 2016, les premiers tests de conduite en situation réelle de voitures autonomes ont eu lieu en France. Plusieurs lois ont alors été votées, notamment la loi d’orientation des mobilités (LOM) pour l’intégrer au Code de la route.

En juillet 2021, un décret a enfin validé l’autorisation de circuler sur le réseau routier pour les voitures autonomes à compter du 1er septembre 2022.

⚙️ Comment la conduite autonome fonctionne-t-elle ?

fonctionnement conduite autonome

Une voiture autonome fonctionne grâce à un système de pilotage automatisé qui repose sur des capteurs , radars et des caméras qui lui permettent de connaître l’environnement en trois dimensions. En effet, la voiture autonome s’appuie sur une cartographie 3D de la situation routière qui est produite par un système de reconnaissance des formes : obstacles, panneaux, véhicules, etc.

Lire aussi  Durite de turbo : tout ce qu'il faut savoir

Grâce à ces capteurs placés à différents endroits de la voiture, le système recueille les informations : signalisation, environnement extérieur, trafic, risques potentiels, etc. Elles sont ensuite transmises au logiciel informatique, qui constitue le cerveau de la voiture autonome.

Ce logiciel utilise l’intelligence artificielle pour analyser et traiter les informations reçues. Il reconnaît la trajectoire, la route, les panneaux de signalisation , les autres véhicules ou piétons sur la route, etc. Il est capable de s’adapter à ces circonstances pour prendre des décisions : accélérer, ralentir, changer de direction, s’arrêter…

Il ne reste plus qu’au système d’appliquer sa décision en activant ou en désactivant les fonctions nécessaires, ou en agissant comme il le faut. Toutes ces étapes se déroulent en quelques millisecondes.

🚗 Avantages de la voiture autonome

avantages voiture autonome

La voiture autonome peut être l’avenir de l’automobile et offre plusieurs avantages :

  • Réduction de la fatigue et du stress des trajets : le conducteur n’a plus besoin de se concentrer sur sa conduite.
  • Utilisation plus facile : plus de difficultés de stationnement grâce à l’assistance autonome.
  • Consommation économique : optimisation de la conduite et des dépenses de carburant.
  • Augmentation de la sécurité : pas d’alcool au volant, respect du code de la route et temps de réaction plus court que celui d’un humain.

Cependant, la technologie n’est pas encore parfaite et le système informatique pourrait être victime de piratage. De plus, le prix de la voiture autonome est très élevé et la législation doit encore évoluer pour autoriser sa circulation. Enfin, les assurances ne sont pas encore prêtes.

Vous savez maintenant tout sur la voiture autonome ! Des progrès doivent encore être faits avant sa généralisation…

Quelle est la définition d’une voiture autonome?

Réponse : Une voiture autonome est un véhicule qui est capable de reconnaître son environnement et de prendre des décisions sans intervention humaine.

Comment fonctionne une voiture autonome?

Réponse : Une voiture autonome se compose de capteurs, de caméras, de logiciels et d’algorithmes qui lui permettent de détecter et de réagir aux obstacles et aux changements dans son environnement. Les capteurs et les caméras fournissent des données sur l’environnement, tandis que les algorithmes et les logiciels les analysent et prennent des décisions sur la façon de réagir.

Quels sont les avantages d’une voiture autonome?

Réponse : Les avantages d’une voiture autonome comprennent une conduite plus sûre, plus efficace et plus confortable, ainsi que des coûts de carburant réduits et une meilleure gestion des embouteillages.