share on:
Rate this post

L’utilisation d’un Wastegate peut être très bénéfique pour votre moteur et l’efficacité de votre véhicule. Dans cet article, nous allons examiner le fonctionnement, l’entretien et le prix d’un Wastegate. Nous expliquerons également comment l’installation et le réglage corrects peuvent optimiser les performances de votre véhicule et les économies de carburant. Enfin, nous examinerons les différents types de Wastegates disponibles et leurs caractéristiques pour vous aider à trouver le produit qui convient le mieux à vos besoins.

La wastegate, également connue sous le nom de soupape de décharge, est une pièce qui permet de moduler la pression des gaz d’échappement sur le turbocompresseur. Ce système de dérivation des gaz d’échappement, qui limite la vitesse de rotation de la turbine, est à l’origine de la protection du turbo contre une pression de suralimentation excessive.

⚙️ De quelle façon fonctionne une wastegate ?

fonctionnement wastegate

La wastegate équipe les moteurs à turbocompresseur. Il s’agit d’une soupape, parfois appelée soupape de décharge. Son objectif est de gérer la pression des gaz d’échappement sur la turbine du turbocompresseur, pour protéger ce dernier et le moteur.

Le fonctionnement de la wastegate est basé sur une détourne des gaz d’échappement au lieu de les faire passer par le turbocompresseur. Cela a pour conséquence de réduire la vitesse de rotation de la turbine du turbo et par suite celle de la roue du compresseur.

Ceci permet de contrôler la pression de suralimentation. La wastegate est alors activée par le calculateur moteur.

La wastegate se compose d’un ressort, d’une membrane et d’une tige reliée à l’échappement du turbo où se trouve un clapet de décharge. Lorsque le turbocompresseur fonctionne, il envoie de la pression à la wastegate, qui contre alors cette pression.

Quand la résistance maximale du ressort est atteinte, il se comprime et la tige de la wastegate sort. La tige ouvre alors le clapet de décharge du turbocompresseur. La pression de suralimentation cesse de s’accroître. La wastegate renvoie les gaz évacués dans la ligne d’échappement.

Lire aussi  Carburateur : rôle, pannes et nettoyage

Mais certaines wastegates, qu’on appelle wastegates atmosphériques, rejettent les gaz déviés à l’air libre et pas dans la ligne d’échappement. Ceci permet à la fois de limiter la contre-pression dans le circuit des gaz brûlés et l’apparition d’écoulements dans les gaz d’échappement.

On retrouve deux types de wastegate :

  • La wastegate externe : elle n’est pas directement intégrée au turbocompresseur. Elle est associée à un collecteur d’échappement spécifique, ce qui permet une régulation plus précise et est donc majoritairement utilisée sur les moteurs puissants qui ont besoin d’une plus forte pression de suralimentation.
  • La wastegate interne : elle est intégrée au carter de turbine du turbocompresseur. Plus économique, elle est plutôt installée sur les voitures de série et notamment des véhicules diesel.

La wastegate interne est donc intégrée directement dans le turbocompresseur lors de sa fabrication. La wastegate externe se base sur un collecteur d’échappement qui possède un canal supplémentaire et permet de diriger les gaz à la fois vers le turbocompresseur et la wastegate.

Il peut arriver de trouver une wastegate externe sur un turbo déjà équipé d’une wastegate interne grâce à un système de cale qui maintient le clapet situé dans la coquille d’échappement du turbo en position fermée.

Finalement, on trouve sur les anciens véhicules un système de commande mécanique pour la wastegate. Cette dernière est activée par la pression du collecteur d’admission, contrairement aux modèles les plus récents qui sont commandés par le calculateur moteur et une électrovanne.

⚠️ Quels sont les signes d’une wastegate défaillante ?

symptômes wastegate HS

Au fil du temps, la wastegate peut s’user : sa membrane perd son étanchéité, l’élasticité du ressort diminue, etc. Cela peut perturber le fonctionnement correct du clapet d’échappement, qui n’est plus alimenté par la wastegate, et provoquer une hausse de la pression de suralimentation.

Si le ressort s’use, le clapet ne reste pas en position fermée et la pression diminue alors que la voiture continue de monter dans les tours.

Si votre wastegate de turbo est défectueuse, vous remarquerez les symptômes suivants :

🔧 Comment maintenir la wastegate ?

nettoyer wastegate

Pour conserver votre wastegate en bon état et éviter les réparations ou le remplacement prématurés, il est possible de la nettoyer. En effet, son activité l’expose aux gaz d’échappement.

Pour nettoyer la wastegate, vous pouvez la démonter et utiliser un dégraissant pour enlever la suie. Vous pouvez aussi ajouter des additifs à votre réservoir de carburant. Enfin, un décalaminage vous permet de vous débarrasser de la calamine qui s’accumule sur la wastegate.

Lire aussi  Rolls Royce SUV: Synonyme de Luxe sur Quatre Roues

👨‍🔧 Comment désencrasser une wastegate de turbo ?

dégripper wastegate

Le turbocompresseur peut s’encrasser à cause d’un trop-plein de saleté accumulée dans les ailettes du turbo. Il est possible de désembourber à la main une wastegate en la démontant pour la nettoyer et enlever la crasse. Cela devrait rétablir le fonctionnement correct de votre turbo.

Matériel :

  • Éponge inox
  • Boîte à outils
  • Produit dégrippant
  • Joints neufs

Étape 1 : Démonter la wastegate[⚓ ancre « etape1 »]

démonter wastegate

L’emplacement de la wastegate dans votre moteur diffère en fonction de sa génération et de la configuration de votre moteur. Il convient donc de vérifier ces informations dans la revue technique de votre véhicule. Une fois que vous avez atteint la wastegate, dévissez ses écrous et ôtez-la de sa logette.

Étape 2 : Nettoyer la wastegate[⚓ ancre « etape2 »]

produit dégrippant wastegate

Commencez par nettoyer la wastegate à l’aide d’un produit dégrippant et d’une éponge inox. Examinez l’état de sa membrane et contrôlez celui des ailettes du turbocompresseur et du clapet de décharge. Terminez en remplaçant les joints de la wastegate.

Étape 3 : Remonter la wastegate[⚓ ancre « etape3 »]

remonter wastegate

Procédez en sens inverse du démontage pour remettre la wastegate en place. Une fois la pièce remontée, ne démarragez pas le moteur tout de suite pour laisser le temps au turbo de se ré remplir d’huile. Après quelques heures, vérifiez le fonctionnement correct du turbocompresseur.

💶 Quel est le tarif d’une wastegate ?

prix wastegate

Le coût d’une wastegate de turbocompresseur dépend du modèle de voiture, du type de wastegate et de la marque de la pièce. On estime entre 100 et 300 € en moyenne. Pour la mise en place en garage, il faut ajouter le prix de la prestation. Selon le coût horaire appliqué par le garagiste, prévoyez de 200 à 500 € pour changer votre wastegate.

Vous savez maintenant tout sur la wastegate ! Un problème lié à cette pièce peut provoquer un dysfonctionnement du turbo et, à terme, endommager votre moteur. Si vous doutez du bon fonctionnement de votre wastegate, contactez un garage sans délai.

Q1 : Qu’est-ce qu’une Wastegate ?

R1 : Une Wastegate est un dispositif qui permet à l’air comprimé dans un moteur à combustion interne de s’échapper afin de maintenir la pression et la performance du moteur.

Q2 : Quel est l’entretien nécessaire pour une Wastegate ?

R2 : Il est important de vérifier régulièrement la pression et les joints pour s’assurer qu’ils sont en bon état et fonctionnent correctement. Il est également recommandé de nettoyer et de lubrifier les pièces mobiles régulièrement.

Q3 : Quel est le prix d’une Wastegate ?

R3 : Le prix d’une Wastegate varie en fonction de la marque, du type et de la taille. Les Wastegates peuvent coûter entre 50 et plusieurs centaines de dollars.