share on:
Rate this post

Les feux de détresse sont un outil très important pour signaler aux autres usagers de la route que vous avez besoin d’aide. Cet outil peut également être utile pour avertir les autres usagers d’une urgence, d’une panne ou d’un accident. Dans cet article, nous allons examiner le fonctionnement des feux de détresse et comment ils peuvent être utilisés de manière efficace. Nous verrons également quand les feux de détresse peuvent être mis en marche et comment les utiliser correctement. Enfin, nous examinerons comment les feux de détresse peuvent être utilisés pour améliorer la sécurité routière et comment les responsables des routes peuvent aider à assurer la sécurité des usagers de la route.

Les feux de détresse, également connus sous le nom de warnings, sont requis sur tous les véhicules depuis 1979. Leur utilisation est régie par le Code de la route. Ils doivent être utilisés pour signaler un danger pour le trafic : ralentissement marqué ou véhicule inerte sur la chaussée.

🚘 À quoi servent les warnings ?

fonctionnement warnings

Les warnings, aussi connus sous le nom de feux de détresse, sont certains des accessoires présents sur votre véhicule. Ils s’activent grâce à un bouton aisément identifiable, positionné sur le tableau de bord et d’une couleur rouge avec un triangle blanc au centre.

Les warnings sont intermittents et leur objectif est d’alerter les autres automobilistes d’un danger imminent. Ils sont obligatoires sur toutes les automobiles et les camions depuis 1979.

Le fonctionnement des warnings est associé aux clignotants et fonctionne avec la même centrale clignotante. Lorsque le conducteur appuie sur le bouton des warnings, cette centrale permet de fournir de l’alimentation aux feux selon une succession d’ouverture et de fermeture, ce qui les fait clignoter.

Lire aussi  Tout savoir à propos du réservoir d’essence de votre voiture

Contrairement aux clignotants, les warnings emploient un boîtier électronique complémentaire qui relie les circuits situés de chaque côté et permet ainsi de faire clignoter les deux ampoules simultanément, en opposition à un changement de direction.

💡 Quand utiliser les feux de détresse ?

quand allumer les feux de détresse

Les feux de détresse sont obligatoires sur toutes les voitures. Selon le Code de la route, lorsque le conducteur est contraint de rouler à une allure très réduite, il doit avertir les autres usagers de la route avec les feux de détresse.

De plus, si un véhicule immobilisé sur la chaussée représente un danger pour la circulation, il est nécessaire de faire usage des feux de détresse et d’utiliser le triangle qui doit équiper le véhicule.

Vous devez allumer vos feux de détresse dans les situations suivantes :

  • Pour signaler une très faible vitesse (bouchon soudain, problème sur votre véhicule, etc.) : le dernier véhicule d’une file embouteillée ou forcé de ralentir soudainement à l’approche d’un bouchon doit allumer ses feux de détresse jusqu’à ce que le suivant enclenche les siens.
  • Pour indiquer un véhicule accidenté (soit le vôtre soit un véhicule immobilisé sur la voie publique).
  • Pour avertir d’un véhicule en panne ou immobilisé : cette signalisation doit être accompagnée de l’utilisation du triangle de présignalisation.

Il est parfois toléré des usages des feux de détresse non prévus dans le Code de la route, tel que pour montrer sa courtoisie : il est possible d’activer brièvement ses feux de détresse pour remercier un conducteur situé derrière.

A contrario, l’utilisation des feux de détresse pour signaler un arrêt bref à un endroit où le stationnement temporaire n’est pas autorisé est illégal et constitue une infraction au Code de la route.

En cas d’utilisation incorrecte des feux de détresse, vous risquez une amende forfaitaire de 2ème ou de 4ème classe, soit un montant de 35 ou de 135 €, selon l’article du Code de la route qui n’est pas respecté.

Lire aussi  Radiateur de voiture : rôle, nettoyage et changement

🔧 Quelle est la procédure d’entretien des feux de détresse ?

ampoule feux de détresse

En général, l’entretien des feux de détresse est très simple. Il est toutefois important de vérifier périodiquement le bon fonctionnement des feux de détresse, car l’absence d’utilisation de ces derniers en cas de nécessité est passible d’une amende et évidemment très dangereuse.

Comme pour les autres feux de votre véhicule, y compris les clignotants, les ampoules des feux de détresse peuvent s’user. Il est aussi possible que la centrale clignotante ou le boîtier électrique additionnel soient en panne, ou encore que le circuit électrique soit défectueux.

Vous reconnaîtrez un dysfonctionnement des feux de détresse par les symptômes suivants :

  • Les feux de détresse restent constamment allumés ;
  • Les feux de détresse clignotent trop vite ;
  • Les feux de détresse ne s’allument pas, à droite ou à gauche ;
  • Les feux de détresse s’allument de façon aléatoire.

En cas de problème lié aux feux de détresse, il est nécessaire de se rendre chez un mécanicien pour vérifier le système électrique. Si c’est une simple ampoule grillée, il est possible de la changer relativement facilement. Le prix d’un jeu d’ampoules est de 15 € environ.

Vous savez dorénavant comment fonctionnent les feux de détresse et quand les utiliser ! Si ces derniers ne fonctionnent pas correctement, il est important de les faire réparer le plus vite possible car une amende peut être appliquée en cas de non-utilisation des feux de détresse.

Quelle est la fonction des feux de détresse ?

Réponse: Les feux de détresse sont utilisés pour signaler une situation d’urgence sur la route.

Comment fonctionnent les feux de détresse ?

Réponse: Les feux de détresse sont généralement actionnés par un interrupteur ou un levier qui allume et éteint les feux.

Quand est-il recommandé d’utiliser les feux de détresse ?

Réponse: Les feux de détresse sont destinés à être utilisés uniquement en cas d’urgence. Il est recommandé de les utiliser uniquement lorsque la sécurité des autres conducteurs est en jeu.