share on:
Rate this post

Le permis de conduire est un des premiers pas vers l’indépendance pour les jeunes adultes. Cependant, avant de passer leur examen, il est essentiel de comprendre comment la conduite supervisée peut aider à améliorer les compétences et la confiance au volant. Dans cet article, nous allons examiner ce qu’est la conduite supervisée, comment elle peut aider les jeunes conducteurs et comment elle peut faciliter le passage du permis de conduire. Nous aborderons également les avantages et les inconvénients de la conduite supervisée et ce que les jeunes conducteurs doivent savoir avant de s’engager dans une formation. Enfin, nous discuterons des différents programmes de formation en conduite supervisée et des étapes à suivre pour s’inscrire à un cours.

La formation au permis de conduire comprend la conduite supervisée: suivre les leçons théoriques en auto-école et pratiquer la conduite avec un accompagnateur dans un véhicule personnel. Même si elle est semblable à la conduite accompagnée, les critères d’admission et de validation sont différents.

🚗 Quelle est la procédure pour la conduite supervisée ?

comment se passe la conduite supervisée

La conduite supervisée est un type de formation proposé aux titulaires du permis âgés d’au moins 18 ans. Elle peut se faire avant ou après un premier passage de l’épreuve pratique du permis de conduire et se déroule sous la supervision d’un accompagnateur autre qu’un moniteur d’auto-école.

Il est donc possible de s’inscrire à la conduite supervisée dès le début de sa formation en auto-école ou plus tard, en veillant à remplir les conditions suivantes :

  • Avoir suivi les cours et passé l’examen théorique du Code de la route avec succès.
  • Avoir suivi au moins vingt heures de conduite.

Dans la grande majorité des cas, les personnes qui recourent à la conduite supervisée le font à la suite d’un échec à l’examen du permis de conduire, auquel cas il faudra avoir démontré un certain niveau de compétence lors de l’épreuve.

Si le candidat n’a pas encore passé l’examen du permis de conduire, il devra obtenir une attestation de fin de formation initiale (AFFI), délivrée par son moniteur d’auto-école. Cette attestation certifie que le candidat possède toutes les capacités et compétences nécessaires pour circuler sous la supervision d’un accompagnateur autre qu’un moniteur d’auto-école.

Lire aussi  Réparation carrosserie : explications et prix

Tout comme dans le cadre de la conduite accompagnée, l’accompagnateur d’un candidat en conduite supervisée doit remplir certaines conditions :

  • Avoir obtenu son permis B depuis au moins 5 ans.
  • Ne pas avoir reçu une invalidation de permis ou une annulation dans les 5 années précédentes.
  • Avoir obtenu un accord de son assurance couvrant la voiture utilisée par l’accompagnateur et le candidat.

Il est possible d’avoir plusieurs accompagnateurs s’ils remplissent ces critères. La conduite supervisée se déroule sur le véhicule de l’accompagnateur, après avoir validé la partie théorique et la formation initiale du permis de conduire et avoir effectué 2 heures de conduite au minimum avec un accompagnateur.

Bon à savoir : toutes les auto-écoles ne proposent pas toujours la conduite supervisée, notamment les auto-écoles en ligne. Découvrez plus d’informations auprès de votre moniteur.

📅 Quelle distance parcourir en conduite supervisée ?

combien de kilomètres conduite supervisée

Contrairement à la conduite accompagnée, qui demande de rouler au moins 3000 kilomètres en une année avant de passer l’examen pratique du permis de conduire, la conduite supervisée n’exige pas de condition de durée ni de distance depuis 2015.

Avant, il était requis de parcourir 1000 kilomètres en au moins 3 mois, alors que la conduite supervisée ne peut désormais durer que peu de temps, ou le temps nécessaire jusqu’à ce qu’une date pour passer l’examen pratique du permis de conduire soit obtenue.

Ainsi, tout jeune conducteur ayant opté pour la conduite supervisée peut passer ou repasser l’épreuve du permis de conduire quand il est prêt.

En revanche, contrairement à la conduite accompagnée, la conduite supervisée ne diminue pas la période probatoire du permis de conduire : elle durera 3 années après l’obtention du permis, contre 2 ans pour la conduite accompagnée.

🔎 Quelle différence entre conduite accompagnée et conduite supervisée ?

différence conduite supervisée conduite accompagnée

La conduite supervisée et la conduite accompagnée sont toutes les deux des modes de formation à la conduite qui nécessitent la présence d’un accompagnateur avant de pouvoir passer l’examen pour obtenir son permis de conduire :

  • La conduite accompagnée est ouverte aux jeunes âgés de 15 ans minimum et permet, une fois les critères remplis, de passer le permis à partir de 17 ans.
  • Pour bénéficier de la conduite accompagnée ou supervisée, il faut avoir passé le Code de la route et effectuer 20 heures de cours de conduite avant de débuter la formation avec un accompagnateur.
  • Chaque formation a des différences : la conduite supervisée n’impose pas de durée ou de kilométrage minimum, tandis que pour la conduite accompagnée il faut rouler au minimum 3000 kilomètres en un an.
  • La conduite accompagnée offre une période probatoire de deux ans contre trois ans pour la conduite supervisée.
Lire aussi  Pneu tubeless : définition, caractéristiques et prix

La conduite supervisée s’adresse à des candidats qui ont déjà passé leur permis une fois et qui souhaitent continuer à gagner en expérience sans avoir à effectuer trop d’heures supplémentaires de formation auprès de leur auto-école.

💰 Quel est le tarif pour une conduite supervisée ?

conduite supervisée coût

Si vous optez pour la conduite supervisée afin de réussir votre premier passage du permis de conduire, cela peut s’avérer être un bon moyen pour faire des économies sur le montant total de la formation, dans la mesure où les heures de conduite effectuées avec l’accompagnateur ne sont pas facturées.

Vous devrez tout de même vous acquitter des frais correspondant à la formation initiale (heures de code et examen théorique du Code de la route) et un minimum de 20 heures de cours de conduite auprès de votre auto-école. Il faudra attendre l’obtention de l’attestation de fin de formation initiale délivrée par le moniteur d’auto-école, qui peut être octroyée après le cap des 20 heures (26 en moyenne). C’est moins que pour un candidat qui suit la formation classique pour le permis de conduire, qui devra atteindre 35 heures en moyenne avant de passer l’examen.

Le tarif d’une heure de conduite étant en moyenne entre 40 et 50€, vous pourrez donc réaliser des économies de 400 à 500€ pour une dizaine d’heures, ce qui est donc plus intéressant qu’avec la formation traditionnelle. Rappelons que le prix moyen du permis de conduire en France est de 1800€, et presque 2000€ si vous devez repasser des épreuves.

En conclusion : la conduite supervisée est destinée aux majeurs désireux d’obtenir plus d’expérience avant de passer leur permis de conduire. Elle permet de réduire légèrement les coûts liés à l’apprentissage. Cependant, toutes les auto-écoles ne proposent pas ce type de formation.

Quel âge faut-il avoir pour passer le permis de conduire en conduite supervisée ?

Réponse :

Il faut avoir au minimum 16 ans et demi pour passer le permis de conduire en conduite supervisée.

Quel est le nombre d’heures de conduite minimum pour obtenir le permis de conduire en conduite supervisée ?

Réponse :

Il faut réaliser au minimum 20 heures de conduite avec un moniteur agréé et 20 heures avec un accompagnateur.