share on:
Rate this post

Le joint de culasse est une pièce essentielle à la bonne fonctionnement d’une voiture. Il scelle l’huile et l’air à l’intérieur du moteur et permet d’éviter de graves dommages à ce dernier. Malheureusement, il est fréquent que le joint de culasse s’use et s’abîme avec le temps, ce qui peut entraîner divers symptômes et des réparations coûteuses. Dans cet article SEO, nous discuterons des symptômes courants et des moyens de réparer un joint de culasse HS. Nous expliquerons également comment prévenir une usure prématurée et les conséquences d’un joint de culasse HS.

Le joint de culasse est un élément essentiel pour assurer l’étanchéité entre le liquide de refroidissement, l’huile et le compartiment de combustion. Si des signes de détérioration apparaissent, il est nécessaire d’agir rapidement car cela pourrait avoir des conséquences graves sur le moteur. Dans ce billet, nous vous fournissons tous les renseignements nécessaires sur le joint de culasse, ce qu’il faut faire en cas de panne et comment le remplacer.

🔎 Quelle est la fonction du joint de culasse ?

C’est une pièce essentielle du moteur bien que minuscule. Il est formé de 4 trous, correspondant aux cylindres du moteur.

Pour que votre véhicule puisse avancer, des explosions se produisent dans la chambre de combustion. Ces petites déflagrations doivent être parfaitement imperméables. Et c’est là que le joint de culasse intervient pour assurer une étanchéité parfaite de la chambre ainsi que des blocs cylindres.

Le joint de culasse est placé entre deux pièces mécaniques : la culasse et le bloc moteur. Il permet de séparer l’huile moteur et le liquide de refroidissement afin qu’ils ne se mélangent pas. Sans quoi, cela causerait une panne moteur. Il protège aussi le moteur contre l’intrusion d’eau et les pertes de puissance qui en résultent.

Fabriqué dans un métal solide, le joint de culasse doit pouvoir résister aux températures très élevées du moteur. Auparavant, on utilisait de l’amiante pour cela, mais ce matériau est interdit aujourd’hui dans l’industrie automobile.

📆 À quel moment faut-il remplacer un joint de culasse ?

quand changer joint de culasse

Bien que le joint de culasse soit sujet à des températures élevées et à diverses contraintes mécaniques ou chimiques, il n’est pas considéré comme une pièce d’usure de la voiture. Cependant, il peut arriver qu’il se casse, notamment en cas de surchauffe du moteur. Néanmoins, si votre véhicule est bien entretenu, il est possible que vous n’ayez jamais à le remplacer durant son cycle de fonctionnement.

Il est raisonnable de faire vérifier son état lorsque votre voiture atteint 200 000 à 300 000 kilomètres, mais restez très vigilant à ses signes d’usure et le remplacez dès que possible si nécessaire.

En effet, un joint de culasse brisé peut entraîner de sérieuses conséquences pour votre moteur :

  • En raison de l’absence d’étanchéité, du liquide de refroidissement peut pénétrer dans les cylindres et compromettre le bon fonctionnement du moteur.
  • Cela peut entraîner une hausse de la consommation d’huile moteur et une mauvaise lubrification de ses pièces, ce qui peut les abîmer et même mener à une casse moteur.
  • Votre moteur perdra en puissance.
Lire aussi  Embrayage de voiture : comment le changer ?

⚠️ Quels sont les symptômes d’un joint de culasse défectueux ?

symptomes Joint de culasse hs en panne

Vous devez être prudent et attentif aux signes annonciateurs d’un dommage sur votre joint de culasse.

Si vous observez l’un de ces symptômes, n’attendez pas que des dysfonctionnements plus graves apparaissent sur votre moteur et faites remplacer votre joint de culasse.

👨‍🔧Comment reconnaître un joint de culasse défectueux ?

changement joint de culasse

Si vous pensez que votre joint de culasse est défectueux, voici nos conseils pour effectuer vous même un premier diagnostic :

  • Effectuez un court trajet avec votre véhicule : allumez le contact et roulez sur une distance équivalente à un pâté de maison. Cela vous permettra de voir si les voyants du tableau de bord s’allument notamment celui de l’huile moteur, du moteur ou encore du liquide de refroidissement. Si l’un ou plusieurs d’entre eux s’allument, il est fort possible que votre joint de culasse soit endommagé.
  • Analyser l’état de votre moteur en roulant : dans le cas d’un joint de culasse défectueux, le moteur va sensiblement surchauffer (température supérieure à 95°C) et plusieurs signes vont vous en alerter. Le niveau de liquide de refroidissement va s’abaisser de manière significative, une surconsommation d’huile moteur va apparaître et dans certains cas, une fumée blanche se dégagera de sous votre capot au niveau du moteur.
  • Allumez votre chauffage : durant votre conduite, vous pouvez en profiter pour tester l’état de marche de votre chauffage. Si ce dernier ne fonctionne pas, c’est qu’un problème persiste au niveau du joint de culasse ou du calorstat.
  • Regardez la couleur de la fumée de l’échappement : garez-vous sur une place de stationnement ou sur un arrêt d’autoroute tout en laissant le moteur tourner. Sortez de votre véhicule et observez la couleur de la fumée d’échappement au niveau du silencieux. Si celle-ci est blanche et abondante, c’est que le joint de culasse est gravement endommagé et qu’il est prêt à céder.
  • Vérifiez le bouchon de remplissage de l’huile moteur : avant d’effectuer cette vérification, il faut, au préalable, attendre que votre moteur refroidisse. Auquel cas, vous risquez des brûlures ou des projections d’huile moteur. Le bouchon de remplissage s’identifie facilement car il dispose d’un symbole de burette jaune ou orange. Si le joint de culasse n’est plus étanche, vous pourrez voir une sorte de mayonnaise sur le bouchon.
  • Contrôlez la couleur de l’huile moteur : cette étape là doit aussi être effectuée lorsque le moteur de votre voiture est totalement froid. Ouvrez le bocal d’huile moteur en dévissant le bouchon. Si il y a une espèce de mayonnaise dessus, essuyez la à l’aide d’un chiffon. Vous pouvez alors observer la couleur de l’huile moteur pour savoir si elle s’est mélangée avec le liquide de refroidissement.

👨‍🔧Comment détecter un joint de culasse défectueux ?

changement joint de culasse

Si vous soupçonnez que votre joint de culasse est défectueux, voici nos recommandations pour effectuer vous même un premier diagnostic :

  • Effectuez un court trajet avec votre véhicule : démarrez le contact et parcourez une distance équivalente à un pâté de maison. Cela vous permettra de voir si les voyants du tableau de bord s’activent notamment celui
    • Si tel est le cas, elle sera très pâle.

    🛠️ Comment remplacer un joint de culasse ?

    comment changer joint de culasse

    Cette méthode est réservée aux techniciens les plus expérimentés car elle est très complexe et nécessite beaucoup de temps et de précision pour les différentes manipulations à accomplir.

    Matériel nécessaire :

    • Gants de protection
    • Boite à outils
    • Joint de culasse neuf
    • Récipient de liquide de refroidissement
    • Bidon d’acétone

    Étape 1 : Libérez l’accès au joint de culasse [⚓ ancre « etape1 »]

    Vidangez liquide de refroidissement

    Avant de changer votre joint de culasse, vous devez effectuer une vidange du liquide de refroidissement. Placer une bassine sous le robinet de vidange du radiateur. Ouvrez le bouchon de vidange et laissez le liquide s’écouler. Débranchez ensuite les pièces du circuit de refroidissement qui sont reliées à la culasse.

    Pour simplifier l’accès au joint de culasse, vous devrez démonter des pièces telles que le système d’allumage, l’injection, la courroie d’alternateur ou le filtre à air. Il faudra ensuite séparer le collecteur d’échappement de la culasse puis se défaire de la pipe d’admission. Défaites la courroie de distribution puis le cache-culbuteur pour pouvoir dévisser la culasse.

    Étape 2 : Retirez la culasse [⚓ ancre « etape2 »]

    retirer_culasse

    Déconnectez les durites reliées à la culasse puis enlevez les vis, les boulons et les écrous maintenant la culasse et le joint de culasse. Assurez-vous de respecter l’ordre indiqué dans votre carnet d’entretien ou dans la revue technique adaptée à votre modèle de véhicule.

    Étape 3 : Remplacez le joint de culasse [⚓ ancre « etape3 »]

    nettoyage culasse

    Utilisez de l’acétone et un chiffon pour nettoyer la culasse, le plan de joint de culasse et l’ensemble du bloc moteur. Vous avez maintenant la possibilité d’installer le nouveau joint de culasse.

    Étape 4 : Rectifiez la culasse [⚓ ancre « etape4 »]

    changer_joint_culasse

    Il peut s’avérer nécessaire de procéder à une rectification de la culasse (ou surfaçage) suite à un changement de joint de culasse : la surchauffe du moteur peut avoir des conséquences sur la planéité du plan de joint.

    Étape 5 : Versement de liquide de refroidissement [⚓ ancre « etape5 »]

    versement liquide refroidissement

    Si vous n’avez pas besoin de surfaçage, vous pouvez simplement substituer le joint de culasse et le remonter avec une clé dynamométrique. Réinstallez ensuite les composants dans l’ordre inverse du démontage. Pensez également à changer la courroie de distribution et la pompe à eau. Pour finir, ajoutez du liquide de refroidissement au réservoir et démarrez le moteur pour l’essayer.

    💰 Combien est-ce que ça coûte de remplacer un joint de culasse ?

    prix changement joint de culasse

    Le prix d’un joint de culasse ne représente pas une somme exorbitante, il oscille entre 30€ et 100€ pour chaque pièce. Ce qui est coûteux, c’est le remplacement de celui-ci car il nécessite plusieurs heures de travail chez un mécanicien : une telle tâche peut prendre entre 5 et 11 heures.

    En général, cette prestation s’élève à 600€ mais son tarif peut varier en fonction du modèle de votre véhicule et de ses caractéristiques.

    Le mieux est de procéder rapidement car si vous attendez et que la culasse casse complètement, cela vous coûtera entre 1 500€ et 3 000€ de réparation. Si votre véhicule est ancien, le montant des réparations peut dépasser la valeur de votre véhicule, ce pourquoi certains automobilistes choisissent de changer de véhicule lorsque leur joint de culasse est hors d’usage.

    Le joint de culasse est un élément de petite taille mais avec une importance capitale pour le bon fonctionnement du moteur de votre auto. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à observer régulièrement les symptômes de sa panne et le faire réparer à temps. Protégez votre joint de culasse pour préserver l’ensemble des pièces du système moteur et éviter des réparations très onéreuses.

    Quel est le principal symptôme d’un joint de culasse HS ?

    Réponse: Un joint de culasse HS peut causer des fuites d’huile et des pertes de compression dans le moteur.

    Comment puis-je réparer un joint de culasse HS ?

    Réponse: Il est nécessaire de remplacer le joint de culasse pour réparer un joint de culasse HS. Cela implique de démonter le moteur, le dégager et le remettre à neuf.

    Quel est le meilleur moyen de prévenir l’usure des joints de culasse ?

    Réponse: Il est important de vérifier le niveau et la qualité de l’huile à intervalles réguliers et de faire entretenir le moteur selon les recommandations du fabricant. Vous devriez également vérifier les niveaux de liquide de refroidissement et remplacer les filtres à huile et à air à intervalles précis.

Lire aussi  Frein à main : rôle, entretien et tarif